Hong Kong : la Chine ri­poste à la loi amé­ri­caine

Pé­kin a ré­pon­du avec mo­dé­ra­tion à la loi amé­ri­caine de sou­tien au mou­ve­ment pro-dé­mo­cra­tie. La Chine a ci­blé les es­cales des bâ­ti­ments de guerre amé­ri­cains et les or­ga­ni­sa­tions non gou­ver­ne­men­tales in­ter­ve­nant à Hong Kong.

Les Echos - - LA UNE - Mi­chel De Gran­di @MdeG­ran­di

Pé­kin a pris une sé­rie de me­sures en signe de pro­tes­ta­tion contre la loi amé­ri­caine sur Hong Kong si­gnée par Do­nald Trump. Mais la ri­poste se li­mite à in­ter­dire aux bâ­ti­ments de guerre amé­ri­cains de faire re­lâche à Hong Kong et à cer­taines ONG d’exer­cer.

Pé­kin avait pré­ve­nu qu’il pren­drait des me­sures de re­pré­sailles. Elles sont tom­bées ce lun­di. La Chine vient d’an­non­cer la sus­pen­sion im­mé­diate des es­cales de ré­cu­pé­ra­tion de bâ­ti­ments de guerre amé­ri­cains à Hong Kong, ain­si que des sanc­tions contre plu­sieurs ONG amé­ri­caines. La rai­son de son cour­roux : l’adop­tion par le Con­grès amé­ri­cain d’une loi qui sou­tient les ma­ni­fes­tants pro­dé­mo­cra­tie à Hong Kong.

Il s’agit là d’une ré­ponse mo­dé­rée. « Dans la pa­no­plie de sanc­tions, la Chine n’a pas choi­si les plus dures », ré­sume Jean-Fran­çois Di Me­glio, pré­sident d’Asia Centre. Une gra­da­tion dic­tée par le fait que la Chine, dé­jà en proie au chaos à Hong Kong, ne veut pas don­ner d’elle une image trop agres­sive sur ce su­jet. Elle au­rait pu pro­tes­ter plus fer­me­ment en rap­pe­lant, par exemple, son am­bas­sa­deur ou en ren­voyant sine die les pro­chaines né­go­cia­tions com­mer­ciales avec Wa­shing­ton. Il n’en est rien. La Chine a l’ha­bi­tude de ca­li­brer ses ré­ponses en fonc­tion de sa lé­gi­ti­mi­té sur le dos­sier. S’agis­sant par exemple de la mer de Chine du Sud, le mes­sage en­voyé par Pé­kin est tou­jours cin­glant, voire me­na­çant. Dans le cas de Hong Kong, la mo­dé­ra­tion prime.

Dès sa pro­mul­ga­tion, à contre­coeur, par Do­nald Trump, la se­maine der­nière, Pé­kin s’était of­fus­qué de ce qu’il a qua­li­fié d’in­gé­rence dans ses af­faires in­té­rieures. Le ré­gime avait pro­mis un re­tour de bâ­ton contre un texte qui condi­tionne le sta­tut éco­no­mique spé­cial ac­cor­dé par les Etats-Unis à Hong Kong au res­pect des droits de l’Homme dans la ci­té, ain­si qu’à une ré­pres­sion me­su­rée des ma­ni­fes­tants.

Des ONG « qui se sont mal com­por­tées »

Le gou­ver­ne­ment chi­nois a ain­si dé­ci­dé de « sus­pendre les de­mandes de vi­site de ré­cu­pé­ra­tion des na­vires de guerre amé­ri­cains, à comp­ter de [lun­di] », a in­di­qué le mi­nis­tère des Af­faires étran­gères.

Con­crè­te­ment, les bâ­ti­ments de l’US Na­vy ne pour­ront plus ef­fec­tuer d’es­cales à Hong Kong ».

D’après la ma­rine amé­ri­caine, Pé­kin avait dé­jà blo­qué deux vi­sites de bâ­ti­ments en août.

Par ailleurs, plu­sieurs ONG

« qui se sont mal com­por­tées » à Hong Kong vont éga­le­ment être sanc­tion­nées, a as­su­ré le mi­nis­tère des Af­faires étran­gères, sans pré­ci­ser la na­ture de ces sanc­tions. Il s’agit du Na­tio­nal En­dow­ment for De­mo­cra­cy, du Na­tio­nal De­mo­cra­tic Ins­ti­tute for In­ter­na­tio­nal Af­fairs, de l’In­ter­na­tio­nal Re­pu­bli­can Ins­ti­tute, d’Hu­man Rights Watch et de Free­dom House.

Ces or­ga­ni­sa­tions étaient dé­jà in­ter­dites d’ac­tions sur le ter­ri­toire chi­nois. « S’il y a des me­naces concrètes sur les équipes de ces ONG opé­rant à Hong Kong, ce­la consti­tue­rait une at­teinte sé­rieuse à la li­ber­té d’ex­pres­sion »,

es­time Patrick Poon, d’Am­nes­ty In­ter­na­tio­nal à Hong Kong, ci­té par Bloom­berg.

La que­relle pro­vo­quée par la loi amé­ri­caine est ve­nue dou­cher les es­poirs d’une is­sue im­mi­nente aux né­go­cia­tions com­mer­ciales entre la Chine et les Etats-Unis. La porte-pa­role du mi­nis­tère chi­nois des Af­faires étran­gères a de nou­veau pres­sé Wa­shing­ton de re­ve­nir sur ce texte afin « d’ef­fa­cer ses er­reurs […] in­ter­fé­rant dans les af­faires de po­li­tique in­té­rieure de Hong Kong et de la Chine ». Tout en pro­met­tant d’autres « ac­tions » si la si­tua­tion n’évo­lue pas… ■

La Chine, dé­jà en proie au chaos à Hong Kong, ne veut pas don­ner d’elle une image trop agres­sive sur ce su­jet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.