Notes

Les Grands Dossiers de Diplomatie - - Ressources Énergétiqu­es -

(1) Les États-Unis sont, à cet égard, une ex­cep­tion, sur­tout à la suite des pro­grès tech­no­lo­giques qui ont per­mis l’ex­ploi­ta­tion d’im­menses ré­serves de pé­trole et de gaz de roche-mère à des couts très bas. (2) Le gaz et le pé­trole de roche mère, à la dif­fé­rence des hy­dro­car­bures conven­tion­nels, n’ont pas mi­gré vers la sur­face au cours de mil­lions d’an­nées à la fa­veur de mou­ve­ments tec­to­niques, d’érup­tions vol­ca­niques etc. Ils sont res­tés pié­gés dans les roches denses où ils se sont dé­ve­lop­pés, d’où le nom de roche-mère. (3) Par exemple, en Al­le­magne, l’élec­tri­ci­té éo­lienne est gé­né­rée prin­ci­pa­le­ment dans le Nord du pays, alors que la plu­part des gros consom­ma­teurs se trouvent dans le Sud et l’Ouest. Les ré­seaux de tran­sport d’élec­tri­ci­té n’ont pas été pré­vus pour de tels flux, ni adap­tés en consé­quence (ren­for­ce­ment des lignes exis­tantes ou nou­velles lignes). Le cou­rant, ne pou­vant cir­cu­ler sur le ré­seau al­le­mand, est donc ache­mi­né par les ré­seaux des pays voi­sins avec des conges­tions hau­te­ment pré­ju­di­ciables pour les sys­tèmes élec­triques de ces der­niers. (4) Les bio­car­bu­rants n’ont plus la cote. « Sa­lués au dé­part comme “car­bu­rants verts”, les pre­miers car­bu­rants ex­ploi­tés à l’échelle in­dus­trielle ont été re­mis en ques­tion à la fois pour la consom­ma­tion réelle d’éner­gie lors de leur fa­bri­ca­tion et pour leur im­pact sur les cultures des­ti­nées à l’ali­men­ta­tion hu­maine » ( Pla­nète Ener­gies, « Les bio­car­bu­rants sont-ils vrai­ment “verts” et du­rables ? », 2 aout 2016). (5) Rap­pe­lons que Fu­ku­shi­ma n’est pas un ac­ci­dent d’ori­gine nu­cléaire mais fut cau­sé par un tsu­na­mi, phé­no­mène na­tu­rel, qui a noyé les pompes de re­froi­dis­se­ment des ré­ac­teurs. (6) Cet ob­jec­tif était ins­crit dans la loi de tran­si­tion éner­gé­tique vo­tée en 2015 et était éga­le­ment un en­ga­ge­ment de cam­pagne d’Em­ma­nuel Ma­cron. (7) Elle a à ce point fra­gi­li­sé les grosses so­cié­tés de pro­duc­tion d’élec­tri­ci­té al­le­mandes (ce qui s’est tra­duit par une chute sub­stan­tielle de leurs cours de bourse) que trois d’entre elles ont in­tro­duit un re­cours de­vant la Cour consti­tu­tion­nelle fé­dé­rale vi­sant à une com­pen­sa­tion pour les dom­mages oc­ca­sion­nés par la sor­tie pré­coce du nu­cléaire. Le ju­ge­ment de la Cour leur a été fa­vo­rable. (8) Pla­nète éner­gies, dos­sier : « Le Ja­pon et l’éner­gie », « Le Ja­pon à la re­cherche de son équi­libre éner­gé­tique », 23 oc­tobre 2017. [Les chiffres du pa­ra­graphe sui­vant sont is­sus de la même source, NdlR] (9) La Chine a pla­ni­fié une ca­pa­ci­té nu­cléaire de 150 GW d’ici à 2030 (contre 58 GW en 2020/2021) et bien plus d’ici à 2050, tan­dis que l’Inde es­père avoir une ca­pa­ci­té en ligne de 63 GW en 2032 et vise une pro­duc­tion nu­cléaire de 25 % de son mix élec­trique en 2050 ( Nu­clear po­wer in Chi­na, World Nu­clear As­so­cia­tion, oc­tobre 2017). (10) Les scien­ti­fiques de Syn­the­tic Ge­no­mics, Inc et d’ExxonMo­bil ont dé­ve­lop­pé une souche d’algue ca­pable de conver­tir du car­bone en une quan­ti­té re­cord de corps gras, riches en éner­gie, et qui peuvent être trans­for­més en bio­die­sel. (11) Le troi­sième pa­quet éner­gé­tique, vi­sant à la li­bé­ra­tion des mar­chés du gaz et de l’élec­tri­ci­té et, entre autres, la sé­pa­ra­tion de la pro­duc­tion et de la four­ni­ture d’élec­tri­ci­té du tran­sport de celle-ci, a été pro­po­sé par la Com­mis­sion eu­ro­péenne en sep­tembre 2007 et adop­té par la par­le­ment et le Conseil eu­ro­péens en sep­tembre 2009. [Voir http://www.eu­ro­parl.eu­ro­pa.eu/sides/ getDoc.do?type=IM-PRESS&re­fe­rence=20090415BK­G53730&lan­guage=FR NdlR]. (12) Ap­ti­tude d’un sys­tème a être main­te­nu (ou ré­ta­bli) dans un état lui per­met­tant d’ac­com­plir la fonc­tion at­ten­due. [NdlR]

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.