Eva et Lu­kas Io­nes­co

Les Inrockuptibles - - Intro -

L’écri­vaine passe der­rière la ca­mé­ra et filme son fils, Isa­belle Hup­pert et Mel­vil Pou­paud dans l’un des pre­miers ren­dez-vous ci­né­ma at­trayants de 2019.

L’ADO­LES­CENCE D’EVA IO­NES­CO ap­par­tient à la my­tho­lo­gie du Pa­lace : une jeune fille entre 13 et 16 ans, blonde et bou­clée, dé­jà af­fo­lante sexuel­le­ment, le plus souvent dé­fon­cée, qui trône par­mi la faune noctambule du Pa­ris des se­ven­ties. Cette ado­les­cence a été do­cu­men­tée par d’autres : en té­moignent les somp­tueuses pho­tos d’Eva par le duo d’ar­tistes Pierre et Gilles, les chro­niques d’époque d’Alain Pa­ca­dis, le beau ro­man de Si­mon Li­be­ra­ti, Eva. C’est dé­sor­mais Eva qui em­poigne ces an­nées, qui ont dé­jà fait beau­coup rê­ver, dans son deuxième long mé­trage, Jeu­nesse do­rée. Huit ans après My Lit­tle Prin­cess (sur son en­fance), la ci­néaste res­sus­cite les nuits moi­rées de son ado­les­cence tur­bu­lente et gla­mour. Mais ce monde de lé­gende n’est en fait que le cadre luxu­riant et vé­né­neux d’une pre­mière bles­sure d’amour. C’est Lu­kas Io­nes­co, le fils de la ci­néaste – dé­jà vu chez Lar­ry Clark ( The Smell of Us) – qui in­ter­prète ce pre­mier amour tan­dis qu’Eva est jouée par Ga­la­tea Bel­lu­gi (dé­cou­verte dans L’Ap­pa­ri­tion de Xa­vier Gian­no­li). A leurs cô­tés, Isa­belle Hup­pert et Mel­vil Pou­paud com­posent avec in­ten­si­té et ma­lice un couple d’ini­tia­teurs à la fois tendres et per­vers. D’ores et dé­jà, l’un des pre­miers ren­dez-vous at­trayants de 2019. Jean-Marc La­lanne Pho­to Re­naud Mon­four­ny

Une jeu­nesse do­rée d’Eva Io­nes­co avec Ga­la­tea Bel­lu­gi, Lu­kas Io­nes­co, Isa­belle Hup­pert, Mel­vil Pou­paud. En salle le 16 jan­vier 2019

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.