Le temps de l’in­sou­ciance

Le nou­veau livre de LUZ ra­conte le monde dé­li­rant et joyeux qu’était Char­lie Heb­do avant les at­ten­tats. Quand une bio sur CA­BU rap­pelle l’ar­tiste po­ly­morphe qu’il a été.

Les Inrockuptibles - - Livres - Vincent Brun­ner

UN PER­SON­NAGE COM­PO­SÉ DE HACHURES DE TRAITS BLANCS se dé­place sur un fond noir an­gois­sant, passe un di­gi­code, monte des marches puis ouvre une porte. Là, en pleine lu­mière, l’at­tendent tous ses amis et an­ciens col­lègues, agis­sant de concert comme liés par un es­prit de ruche. In­dé­lé­biles s’ouvre sur un rêve ré­cur­rent du des­si­na­teur Luz : son ar­ri­vée dans les lo­caux de Char­lie Heb­do en pleine ef­fer­ves­cence.

L’oni­risme in­quié­tant de cette pre­mière scène laisse ce­pen­dant place à une suite de sou­ve­nirs bien réels et joyeux. Dans Ca­thar­sis, l’au­teur ra­con­tait comment il a ten­té de se re­cons­truire après les at­ten­tats de 2015 ayant tou­ché l’équipe de l’heb­do­ma­daire sa­ti­rique. Cette fois-ci, il ex­plique comment il s’est construit grâce à cette même équipe. Son ar­ri­vée à Pa­ris en pu­ceau pro­vin­cial, sa ren­contre magique avec Ca­bu, les blagues de Charb, la bien­veillance de Gé­bé… Il égrène les sou­ve­nirs avec un peu de mé­lan­co­lie mais sur­tout la vo­lon­té de re­don­ner vie aux dis­pa­rus.

Cette im­mer­sion dans l’his­toire ca­chée du jour­nal montre quel monde dé­li­rant consti­tuait cette vie de bu­reau. D’un re­por­tage en ban­lieue qui au­rait pu mal tour­ner à une dé­di­cace très étrange à la Fête de l’Hu­ma­ni­té, In­dé­lé­biles col­lec­tionne les anec­dotes gaies et in­croyables.

C’est aus­si une dé­cla­ra­tion d’amour au des­sin qui s’ex­prime par­fois avec une vio­lence gra­phique – la ma­nif qui tourne mal – mais le plus sou­vent avec beau­coup de ten­dresse dans le trait, en par­ti­cu­lier pour Ca­bu, hé­ros, men­tor et ami.

En pa­ral­lèle, Jean-Luc Por­quet signe, lui, une bio­gra­phie illus­trée conte­nant 400 images, qui rap­pelle quel ar­tiste po­ly­morphe Ca­bu a été. S’il a créé un ar­ché­type tel que le Grand Du­duche ou connu la gloire té­lé­vi­sée avec l’ani­ma­trice Do­ro­thée, on ne peut ré­duire sa car­rière à ces re­liefs. En plus d’un de­mi-siècle, Ca­bu, gros tra­vailleur au bu­reau tou­jours très en­com­bré, a tout des­si­né ou presque : Gains­bourg, la rafle du Vél d’Hiv’, le pro­cès Ben Bar­ka, des strips au­to­bio­gra­phiques, Jacques Ta­ti… Comme In­dé­lé­biles, un vi­vi­fiant hom­mage à l’art du des­sin.

In­dé­lé­biles de Luz (Fu­tu­ro­po­lis), 320 p., 24 € Ca­bu, une vie de des­si­na­teur de Jean-Luc Por­quet (Gal­li­mard), 384 p., 39 €

Luz se rêve ar­ri­vant à la ré­dac­tion de Char­lie Heb­do dans In­dé­lé­biles

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.