Fred

Le fond de l’air est Fred Dar­gaud, 352 p., 29,99 €

Les Inrockuptibles - - Livres - Fran­çois-Luc Doyez

Un livre com­pile l’oeuvre éparse du des­si­na­teur d’Ha­ra- Ki­ri et Pi­lote.

Il y a cinq ans dis­pa­rais­sait Frédéric Othon Théo­dore Aris­ti­dès aka Fred. De ce pi­lier de Ha­ra-Ki­ri, on re­tient son album L’His­toire du cor­bac aux bas­kets, qui évo­quait ses nom­breux ren­dez-vous face à des psys, et sur­tout son per­son­nage de Phi­lé­mon, né grâce au sou­tien de Re­né Gos­cin­ny. Mais l’au­teur n’a ja­mais vou­lu se lais­ser en­fer­mer, comme le prouvent ses textes de chan­son pour Jacques Du­tronc, ou ses scé­na­rios de courts mé­trages. Dif­fi­cile de rendre compte de son oeuvre éparse de cet au­teur : pour cela,

Le fond de l’air est Fred réunit nombre de planches ex­traites de six al­bums – Le fond de l’air est frais (1973), Hum (1974), Ça va ça vient (1977), Y’a plus d’sai­son (1978), Le Ma­nu Ma­nu (1979), Pa­rade (1982) – ain­si qu’une cin­quan­taine de des­sins pu­bliés dans Pi­lote mais ja­mais sor­tis en album. Au gré de ces 352 pages, beau­coup d’hu­mour grin­çant, une dé­non­cia­tion fé­roce des conven­tions bour­geoises et une in­ven­ti­vi­té constante. Idéal pour se cou­per du monde, un peu comme Phi­lé­mon sur les lettres de l’océan At­lan­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.