PRO­VINCE : UN MAR­CHÉ FOR­TE­MENT CONTRAS­TÉ

L'Express (France) - Immobilier - - Spécial Immobilier -

Qui a dit que les villes de pro­vince fran­çaises étaient de belles en­dor­mies ? En 2017, une cer­taine ef­fer­ves­cence s’est em­pa­rée des grandes mé­tro­poles ré­gio­nales. Par­tout, les tran­sac­tions vont bon train et les prix aug­mentent ra­pi­de­ment à Nantes, Lyon, Tou­louse, Mont­pel­lier, Nice, Lille et sur­tout Bor­deaux, qui voit sa cote ex­plo­ser (+ 10 % en un an!), no­tam­ment grâce à la mo­der­ni­sa­tion opé­rée par son maire, Alain Jup­pé, et à l’ef­fet TGV, qui touche éga­le­ment des villes comme Rennes ou Vannes. Un mar­ché dy­na­mique pas très loin de la sur­chauffe.

Mais at­ten­tion, toutes les ré­gions ne sont pas lo­gées à la même en­seigne, avec de fortes dis­pa­ri­tés lo­cales, qui ne se ré­duisent pas mal­gré l’em­bal­le­ment du prin­temps. Au contraire : se­lon les no­taires de France, des villes comme Di­jon (– 4%), Le Havre (– 9%), Or­léans, Cler­mont-fer­rand (– 7,9 % pour les mai­sons) ou Saint-etienne (– 4,4 %) voient leurs prix dé­grin­go­ler, confir­mant l’exis­tence d’une France à deux vi­tesses. C. S.

UNE FOIS DE PLUS, L’AR­RI­VÉE DU TGV DOPE LES PRIX DE L’IM­MO­BI­LIER, COMME À BOR­DEAUX OU EN BRE­TAGNE, À RENNES, VANNES OU SAINT-BRIEUC. MAIS LES DIS­PA­RI­TÉS ENTRE LES VILLES RES­TENT CONSI­DÉ­RABLES.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.