DES MAI­SONS TRÈS RE­CHER­CHÉES

CLA­MART, CH­TILLON, MON­TROUGE

L'Express (France) - Immobilier - - Hauts-de-Seine Im­mo­bi­lier -

Si­tuées au sud de Vanves et de Ma­la­koff, les com­munes tran­quilles de Cla­mart et Châ­tillon jouent le rôle de mar­ché de re­port pour de nom­breux Fran­ci­liens qui tra­vaillent au sud de Pa­ris. En­glo­bant une par­tie de la fo­rêt do­ma­niale de Meu­don, la ver­doyante Cla­mart est re­liée à la gare Mont­par­nasse par le Tran­si­lien. Sa voi­sine Châ­tillon est tra­ver­sée par la ligne 13 du mé­tro me­nant à Mont­par­nasse et Saint-la­zare. Les deux villes se­ront des­ser­vies dans les pro­chaines an­nées par la ligne 15 du Grand Pa­ris Ex­press.

A Cla­mart, les meu­lières ont la cote. No­tam­ment celles qui bordent la rue des Tri­cots, la rue Cé­cile-di­nant et l’ave­nue Mar­gue­rite-re­nau­din. « Les vil­las proches de la gare pos­sé­dant un pe­tit ex­té­rieur s’échangent ra­re­ment à moins de 750000 € », confie Co­rinne Ger­main, di­rec­trice des agences Era Im­mo­bi­lier de Châ­tillon et Cla­mart. Non loin de l’ave­nue Jean-jau­rès, un couple de qua­dra­gé­naires a dé­bour­sé 795000 € pour s’of­frir une mai­son de charme de 1890, à ra­fraî­chir. D’une sur­face de 140 m2, com­pre­nant 7 pièces, le bien pos­sé­dait un jar­din et un box. A cô­té de l’hô­pi­tal An­toine-be­clère, dans le quar­tier hup­pé et ani­mé du Jar­dinPa­ri­sien, une mai­son de 5-pièces, d’une sur­face de 104m2, com­pre­nant 3 chambres, avec un jar­din, une ter­rasse, une cave et un grand sous­sol, a trou­vé pre­neur à 598000 €.

Cô­té ap­par­te­ments, les pro­duits an­ciens en bon état se né­go­cient entre 3500 et 6000 € le mètre car­ré, se­lon l’état et l’em­pla­ce­ment. Dans le centre cla­mar­tois, au deuxième étage d’un im­meuble de 2004 do­té d’un as­cen­seur, un cé­li­ba­taire s’est of­fert pour 415000 € un 3-pièces de 69 m2 en bon état, avec bal­con et par­king (6014 € le mètre car­ré). Le long de l’ave­nue du Gé­né­ral- de- Gaulle, près de 135000 m2 de sur­face de lo­ge­ments se­ront créés sur une vaste friche in­dus­trielle qui ap­par­te­nait à EDF. Des ap­par­te­ments sont éga­le­ment com­mer­cia­li­sés sur plan à des ta­rifs moyens qui os­cil­lent entre 6000 et 6500 € le mètre car­ré.

Les ta­rifs châ­tillon­nais sont un peu moins éle­vés qu’à Cla­mart, sauf aux abords du mé­tro. Dans une ré­si­dence des an­nées 1960 de la rue Pier­reB­ros­so­lette, à deux pas de la sta­tion Châ­tillon-mon­trouge, un jeune couple s’est of­fert un 3-pièces de 64m2 avec une cave et une place de par­king ex­té­rieure pour la co­quette somme de… 565000€ (8828€ le mètre car­ré)! Non loin de là, le long du bou­le­vard Fé­lixFaure, au pre­mier étage d’un im­meuble des an­nées 1980, un 5-pièces de 102m2 avec 2 bal­cons, une cave et un par­king en sous-sol est par­ti au même prix (5539 € le mètre car­ré). Rue Es­ther- Cor­dier, une mai­son des an­nées 1950, com­pre­nant 7 pièces sur 140 m2 ha­bi­tables, des combles amé­na­geables, un grand sous-sol, un ga­rage et un jar­din, s’est ven­due 630000 €. En­fin, rue Col­bert, une de­meure des an­nées 1930 de 170m2 sur trois ni­veaux, avec jar­din, ga­rage et dé­pen­dance, a fait le bon­heur d’une fa­mille pour seule­ment 515000 €. Elle était tou­te­fois à ra­fraî­chir.

« Li­mi­trophe du XIVE ar­ron­dis­se­ment pa­ri­sien, Mon­trouge bé­né­fi­cie­ra d’ici à quelques an­nées de la pro­lon­ga­tion de la ligne 4 du mé­tro. Le mar­ché y est, en consé­quence, ac­tif, et les prix en hausse », in­dique Em­ma­nuel Bru­chec, de l’agence Or­pi. En cen­tre­ville, dans un im­meuble des an­nées 1930, un 3-pièces en étage éle­vé avec un bal­con fi­lant s’est en­vo­lé ré­cem­ment à 515000 €. Soit 7400 € le mètre car­ré, une moyenne ta­ri­faire re­pré­sen­ta­tive du sec­teur. Près du centre com­mer­cial de la Vache-noire, cette mai­son de ca­rac­tère à re­ta­per, d’une sur­face de 122 m2, avec un jar­din de 40m2, a at­teint la ba­ga­telle de 750000 € (6147 € le mètre car­ré).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.