DES COL­LINES À TOUS LES PRIX

NICE NORD ET OUEST

L'Express (France) - Immobilier - - Nice Cannes Antibes Immobilier -

Au nord de la gare et de la voie ra­pide, les quar­tiers de Ni­ceNord s’étendent jus­qu’aux plus loin­taines col­lines. Ce vaste sec­teur abrite des quar­tiers hé­té­ro­gènes où les prix, en gé­né­ral rai­son­nables, at­tirent prin­ci­pa­le­ment les ré­si­dents lo­caux. Une ex­cep­tion tou­te­fois pour la très chic col­line de Ci­miez : re­con­ver­tis en ré­si­dences de luxe, de nom­breux pa­laces de style Belle Epoque conti­nuent d’y at­ti­rer une clien­tèle étran­gère for­tu­née. « Les plus beaux pro­duits se vendent tou­jours, néan­moins les ac­qué­reurs se montrent de plus en plus exi­geants et les pres­ta­tions doivent être par­faites », pré­vient Ch­ris­tian Bal­do­ni, des agences Grand Bleu Im­mo­bi­lier. Le long du bou­le­vard de Ci­miez, dans l’an­cien hô­tel Ma­jes­tic, un couple d’ita­liens a, par exemple, été sé­duit par ce 4-pièces de 130 m2 pro­po­sé en par­fait état. Do­té d’une ter­rasse de 20 m2 avec vue im­pre­nable sur la mer, le bien a été payé au prix de­man­dé : 630000 € (4800 € le mètre car­ré).

Mal­gré une hausse ré­cente, les prix du quar­tier de la Li­bé­ra­tion, proche de la gare et du centre-ville, sont net­te­ment plus rai­son­nables. Les jeunes ac­tifs ni­çois ap­pré­cient son mar­ché ani­mé et le tram­way qui le tra­verse. Beau­coup d’entre eux savent que des pro­jets de ré­no­va­tion vont l’em­bel­lir. « De­puis la mise en ser­vice du tram, les prix ont bondi de près de 30 % à Nice-nord », éva­lue Be­noît Cou­be­tergues, de Votre Agence Im­mo. Dans un im­meuble se­mi-ré­cent du quar­tier de la Li­bé­ra­tion, ce 3-pièces de 60 m2 a été ache­té 182000 € par un couple de jeunes pri­moac­cé­dants (3000 € le mètre car­ré). Au nord, le long du bou­le­vard de Gor­bel­la, un ap­par­te­ment de taille équi­va­lente, à ré­no­ver, a été ven­du moins cher en­core : soit 155000 € (2580 € le mètre car­ré). Aux abords de l’au­to­route A8 et au- de­là, les col­lines sont pros­pec­tées par les ache­teurs lo­caux, car les mai­sons noyées dans la ver­dure y dis­posent par­fois de la vue sur la mer. A Saint-syl­vestre, une mai­son de ville de 120 m2 avec cour-ter­rasse a été ad­ju­gée au prix de 425000 € après une pe­tite né­go­cia­tion. La col­line la plus co­tée est celle de Gai­raut. Une villa de 200 m2 en par­fait état avec un ter­rain de 1500m2 agré­men­té d’une pis­cine et jouis­sant d’une vue pa­no­ra­mique sur la mer y a été ven­due pour 1,3 mil­lion d’eu­ros.

A l’ouest de l’ag­glo­mé­ra­tion, les quar­tiers de Ma­gnan, Fa­bron et Saint-an­toine sont éga­le­ment re­cher­chés par une clien­tèle lo­cale pour leur vue dé­ga­gée… et leurs prix ac­ces­sibles ! « Après un ra­len­tis­se­ment en dé­but d’an­née, la de­mande re­part for­te­ment », se ré­jouit Lo­la Ma­can­da, des agences Pa­lais Im­mo­bi­lier. Sur les hau­teurs de Saint-an­toine, dans un lo­tis­se­ment fer­mé avec pis­cine, cette mai­son de 123 m2 avec un ter­rain de 650m2 do­té de la vue sur la mer vient d’être ache­tée pour 605000 €, au lieu des 640000 de­man­dés. Plus à l’ouest, à Sainte-mar­gue­rite, dans une ré­si­dence de stan­ding, un ap­par­te­ment en rez- de- chaus­sée de 102 m2, avec un jar­din pri­vé de 200 m2 et une vue dé­ga­gée, a été payé au prix de­man­dé : 430000 €, cave et ga­rage com­pris. Soit 4200 € le mètre car­ré.

4 800 € C’est le prix du mètre car­ré d’un 130-m2 si­tué dans l’an­cien hô­tel Ma­jes­tic.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.