UNE DE­MANDE TOU­JOURS AUS­SI FORTE

HY­PER­CENTRE

L'Express (France) - Immobilier - - Grenoble Immobilier -

Avec ses beaux im­meubles aux fa­çades co­lo­rées, son la­by­rinthe de ruelles, ses bars et ses mar­chés de pro­duc­teurs qui s’ins­tallent au le­vé du jour sur de char­mantes pla­cettes, le centre his­to­rique – ou hy­per­centre – « reste un must », ex­plique en sou­riant Pa­trick Gri­so­ni, de l’agence Ora­lia Faure Im­mo­bi­lier. Et comme la de­mande y est net­te­ment su­pé­rieure à l’offre de biens, les ta­rifs peuvent par­fois dé­pas­ser ceux d’autres quar­tiers cen­traux, comme Cham­pion­net. Dans l’an­cien, les ap­par­te­ments de bonne fac­ture s’y échangent ra­re­ment à moins de 2800 € le mètre car­ré. A no­ter : la pié­ton­ni­sa­tion en cours de l’axe Au­guste-sem­bat et d’une par­tie de la rue de la Ré­pu­blique risque de ren­for­cer l’at­trac­ti­vi­té de ces sec­teurs.

Rue Fé­lix-pou­lat, à quelques pas de la place Gre­nette et des lignes A et B du tram­way, au cin­quième et der­nier étage d’un im­meuble an­cien, un beau T 6 de 220m2 n’a eu au­cun mal à par­tir à 620000 € (2 818 € le mètre car­ré). Rue Al­phand, face à la Mai­son du tou­risme, dans le sec­teur pri­sé des Hal­lesSainte- Claire, un T 3 de 84m2 re­fait à neuf s’est ven­du 260000 € (3095 € le mètre car­ré). Il était si­tué au troi­sième étage sur quatre d’un im­meuble bour­geois du XIXE siècle. Quai Cré­qui, au troi­sième étage sur sept d’un im­meuble de stan­ding du dé­but du XXE siècle, un 3-pièces de 80 m2 né­ces­si­tant un ra­fraî­chis­se­ment est par­ti à 235000 € (2937 € le mètre car­ré). Le bien of­frait une vue ma­gni­fique sur l’isère et l’an­cien fort mi­li­taire de la Bas­tille. Plus à l’est, rue Cham­pol­lion, au deuxième étage sur cinq d’un im­meuble des an­nées 1960, dans un sec­teur tran­quille où l’on ne trouve pas moins de quatre parcs, un couple de pri­mo-ac­cé­dants a ache­té un T 2 de 44 m2 pour la co­quette somme de 151000 € (3431 € le mètre car­ré).

« La de­mande est ali­men­tée par de nom­breux in­ves­tis­seurs lo­ca­tifs », pré­cise Jé­ré­my Ber­trand, res­pon­sable de l’agence Cen­tu­ry 21 Vic­tor- Hu­go. Tout proche, le cam­pus de l’uni­ver­si­té de Gre­noble compte en ef­fet près de 65000 clients po­ten­tiels! Ré­sul­tat : les pe­tites sur­faces s’ar­rachent à des ta­rifs éle­vés. Comme ce stu­dio de 22m2 si­tué au pre­mier étage d’un im­meuble de 1997, dans le sec­teur par­ti­cu­liè­re­ment re­cher­ché de la place de Ver­dun : pré­sen­té en bon état, il est par­ti à… 90000 € (4090 € le mètre car­ré). Rue Ser­van, au coeur du quar­tier des An­ti­quaires, dans un im­meuble an­cien ré­no­vé, un 31-m2 a trou­vé pre­neur à 93500 € (3016 € le mètre car­ré). De l’autre cô­té de l’isère, le quar­tier SaintLaurent, plus en­cla­vé, « at­tire une clien­tèle presque ex­clu­si­ve­ment lo­cale », note Pa­trick Gri­so­ni. Les connais­seurs savent que les im­meubles si­tués sur les quais offrent par­mi les plus belles vues de la ville et de la chaîne de Bel­le­donne! Rue Saint-laurent, un T 3 en du­plex de 80 m2 s’est ven­du 210000 € (2625 € le mètre car­ré).

65000 uni­ver­si­taires et au­tant de clients po­ten­tiels pour les in­ves­tis­seurs lo­ca­tifs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.