LE MAR­CHÉ SE MAIN­TIENT

METZ

L'Express (France) - Immobilier - - Metz Immobilier -

Les pro­fes­sion­nels de l’im­mo­bi­lier mes­sin re­tiennent leur souffle. Après le re­bond du mar­ché en 2016, le rythme des tran­sac­tions à Metz et dans les com­munes en­vrion­nantes est res­té sou­te­nu tout au long du pre­mier se­mestre. « Avec tout de même un léger flé­chis­se­ment des ventes en mai et en juin, dû aux élec­tions pré­si­den­tielle et lé­gis­la­tives », tem­père Meanne Gi­rard, no­taire à Metz et pré­si­dente de la chambre des no­taires de la Mo­selle

(voir l’en­tre­tien ci-contre).

Les rai­sons de l’em­bel­lie, que connaissent de­puis deux ans la plu­part des grandes villes fran­çaises, sont les sui­vantes : « Les taux d’in­té­rêt d’em­prunt de­meurent at­trac­tifs et les me­sures prises par l’an­cien gou­ver­ne­ment Hol­lande pour fa­vo­ri­ser l’achat dans le neuf et dans l’an­cien à ré­ha­bi­li­ter [NDLR : prêt à taux zé­ro et loi de dé­fis­ca­li­sa­tion Pi­nel] ont fi­ni par payer », ex­plique Fran­çois Gri­mont, di­rec­teur d’ac­cueil 57 Im­mo­bi­lier (Or­pi). A ce­la s’ajoute, à Metz, la chute conti­nue, de­puis cinq ans, des prix du neuf − ils s’éta­blissent au­jourd’hui à 3500€ le mètre car­ré, en moyenne − et de l’an­cien − en­vi­ron 1700 € le mètre car­ré pour les ap­par­te­ments et 1800 € pour les mai­sons − dans une ville mar­quée par une baisse sé­cu­laire de sa po­pu­la­tion. Se­lon les der­nières études de l’in­see, la pré­fec­ture de Mo­selle reste la com­mune la plus peu­plée de l’an­cienne ré­gion Lor­raine avec 118000 ha­bi­tants, mais elle a per­du plus de 8000Mes­sins de­puis 2007.

Me­née par son maire Do­mi­nique Gros, la mu­ni­ci­pa­li­té se mo­bi­lise pour contrer le phé­no­mène. Dé­ter­mi­née à ga­gner 5000 ha­bi­tants d’ici à 2030, elle mul­ti­plie les ini­tia­tives pour re­den­si­fier le centre-ville, en fa­ci­li­tant les dé­pla­ce­ments de ses ad­mi­nis­trés, en construi­sant sur les sites des an­ciens hô­pi­taux, les ca­sernes mi­li­taires et les friches in­dus­trielles. Metz a ain­si re­con­ver­ti son an­cienne usine des ta­bacs de la Sei­ta, elle a dé­dié à l’ha­bi­tat la moi­tié de la su­per­fi­cie de la ZAC

LE RYTHME DES VENTES Y DE­MEURE SOU­TE­NU. LA DE­MANDE SE CONCENTRE SUR LE CENTRE-VILLE ET LES SEC­TEURS PROCHES DE THIONVILLE ET DU LUXEM­BOURG. AILLEURS, DE BELLES AF­FAIRES SONT EN­CORE À SAI­SIR.

2350 €/ m2 pour un stu­dio près de l’uni­ver­si­té.

1100 €/ m2 pour une mai­son en pierre de 90 m2 si­tuée dans la com­mune de Tin­cry.

156000 € cet ap­par­te­ment de 60-m2 à deux pas de la ca­thé­drale.

de l’am­phi­théâtre, elle a créé plu­sieurs lignes de bus à haut ni­veau de ser­vice (BHNS), ap­pe­lé le Met­tis. Bap­ti­sé « Muse », son der­nier pro­jet ur­bain as­so­cie un centre com­mer­cial, des bu­reaux et plu­sieurs cen­taines de lo­ge­ments. Proche de la gare et fai­sant face au bâ­ti­ment du centre Pom­pi­douMetz, il se­ra inau­gu­ré cet au­tomne.

Ces ini­tia­tives vont fi­nir par payer, jurent les spé­cia­listes in­ter­ro­gés. En at­ten­dant, si le mar­ché a re­pris quelques cou­leurs, les prix, eux, ne montrent au­cun signe de sur­chauffe. « C’est peut- être le mo­ment d’en pro­fi­ter ! » s’ex­clame Cé­dric La­vaud, de So­rec Tran­sac­tion Im­mo­bi­lier. A Val­liè­resles-bordes, à Nois­se­ville ou à Woip­py, les ac­tifs tra­vaillant au nord de Metz, à Thionville ou au Luxem­bourg, trou­ve­ront fa­ci­le­ment des vil­las et des mai­sons in­di­vi­duelles de belle fac­ture pour moins de 1500 € le mètre car­ré. Le centre-ville mes­sin a lui aus­si son lot de belles af­faires, comme ce 60-m2 ni­ché à deux pas de la ca­thé­drale dans une ré­si­dence de stan­ding des an­nées 1980, par­ti à 156000 € (2600€ le mètre car­ré). Ou ce stu­dio en bon état, si­tué à quelques mi­nutes en bus de l’uni­ver­si­té de Lor­raine, ache­té pour moins de 2350 € le mètre car­ré par un in­ves­tis­seur lo­ca­tif. Les pri­mo-ac­cé­dants et les fa­milles à la re­cherche de grandes sur­faces à prix doux orien­te­ront leurs re­cherches vers le sud et l’ouest. A Mou­lins-lès-metz, un 3-pièces de 2012 s’est ven­du pour moins de 2300 € le mètre car­ré. A Tin­cry, une mai­son de vil­lage en pierre de 90m2 s’est échan­gée à… 1100 € le mètre car­ré. Des oc­ca­sions comme s’il en pleu­vait!

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.