Ma pièce FÉ­TICHE

Fou­lard, cha­peau, robe, mais aus­si sou­ve­nirs et mo­ments d’émo­tion, nous avons de­man­dé à cinq clientes très dif­fé­rentes de nous ra­con­ter leur his­toire IN­TIME avec Dior.

L'Express (France) - L’Express diX - - L’epoque - MAR­TA REPRESA

« Je suis tom­bée… chez Dior ! Et j’ai dû tout ache­ter dans la bou­tique pour ef­fa­cer ce sou­ve­nir hu­mi­liant. » C’est ce que s’écriait le per­son­nage de Car­rie Brad­shaw dans un des plus hi­la­rants épi­sodes de Sex & The Ci­ty. Un des mo­ments Dior de la sé­rie culte, mais pas le seul : comment ou­blier la ri­bam­belle de sacs selles, les tee-shirts « J’adore Dior » et les bagues épe­lant le nom de la griffe en dia­mants ? Bien que sou­vent dé­li­rante, Car­rie n’était pour­tant pas loin de notre réa­li­té. Car nous sommes toutes re­liées à la mai­son, que ce soit par une pièce, une ins­pi­ra­tion, un sou­ve­nir ou un sen­ti­ment. pour nous, c’était le jas­min du par­fum Diorissimo de notre grand- mère. puis notre tout pre­mier ver­nis à ongles – à 13 ans –, qui nous fai­sait nous sen­tir tel­le­ment adulte. Il y eut aus­si le jour où l’on dé­cou­vrit cette lé­gen­daire pho­to d’un man­ne­quin qui se fai­sait dé­chi­rer sa robe new- look dans les rues de Mont­martre par des femmes ou­trées par une telle dé­bauche de tis­sus dans cette pé­riode de ra­tion­ne­ment d’après-guerre. Im­pos­sible d’ou­blier l’im­pact de cette image, comme de nier l’in­fluence de la mai­son pa­ri­sienne sur l’in­cons­cient col­lec­tif. Que ce soit à tra­vers le gla­mour in­dé­niable des filles-fleurs de M. Dior, les pre­mières col­lec­tions du sur­doué Yves Saint Laurent, celles de Marc Bo­han et de Gian­fran­co Fer­ré, les coups de théâtre de John Gal­lia­no, qui ont « po­pi­fié » la mai­son et mar­qué à vie toute une gé­né­ra­tion de millen­nials, ou le re­tour à un nou­veau réa­lisme si­gné Raf Si­mons et Ma­ria Gra­zia Chiu­ri. Nous avons choi­si cinq femmes, qui prouvent que nous sommes toutes at­ta­chées, d’une fa­çon ou d’une autre, à Ch­ris­tian Dior. On y trouve la pu­riste qui puise son ins­pi­ra­tion dans les fif­ties, la bo­ho chic mê­lant des pièces de Marc Bo­han et de John Gal­lia­no, ou l’ac­cro au mi­ni­ma­lisme de Raf Si­mons. En clair, nous pou­vons le dire : « J’adior ! » E

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.