Texte :

Mi­chael Jack­son est au mu­sée, Fred­die Mer­cu­ry re­vit dans un bio­pic et la mode s’ins­pire, cette sai­son, du style de ces pion­niers qui ont ba­layé la ques­tion des genres, des ori­gines ou du bon goût. Plon­gée dans les cou­lisses de l’ex­cen­tri­ci­té.

L'Express (France) - L’Express diX - - La Une -

ka­rine por­ret par la ma­nière dont il a ré­vo­lu­tion­né l’art de la vi­déo mu­si­cale. Le gant est l’image la plus forte que j’as­so­cie à son per­son­nage. J’ai tou­jours ai­mé sa fa­çon de s’em­pa­rer de vê­te­ments or­di­naires, comme la veste en cuir rouge ou les chaus­sures bi­co­lores, pour se les ap­pro­prier et en faire des élé­ments consti­tu­tifs de son iden­ti­té. A mes yeux, c’est un gé­nie et il a lais­sé sur le monde une marque in­dé­lé­bile. » Mi­chael Jack­son est aus­si l’une des idoles d’Oli­vier Rou­steing, di­rec­teur ar­tis­tique de Bal­main, qui a conçu son dé­fi­lé homme prin­temps- été 2019 comme un hom­mage au roi de la pop, mais aus­si aux codes d’une cer­taine Amé­rique rock, de Per­fec­to rouges en sweat-shirts lo­go­ty­pés, re­vus dans une ver­sion très tai­lo­ring pa­ri­sienne et stras­sée. « Pour moi, comme pour de nom­breux en­fants des an­nées 1990, la mu­sique de Mi­chael Jack­son a tou­jours dé­li­vré un mes­sage d’es­poir, de pos­sible chan­ge­ment, ex­plique le jeune sty­liste. Mon amour pour sa mu­sique a en­gen­dré une fas­ci­na­tion pour l’Amé­rique, tou­jours pré­sente dans mes mood­boards. » Autre icône om­ni­pré­sente cet au­tomne, Fred­die Mer­cu­ry, qui a han­té de nom­breux po­diums mas­cu­lins. Une co­mé­die mu­si­cale à sa gloire, We Will Rock You, après avoir at­ti­ré plus de 7 mil­lions de spec­ta­teurs en douze ans à Londres, a in­ves­ti la scène du Ca­si­no de Pa­ris jus­qu’au 4 no­vembre. Et, du cô­té des salles obs­cures, le très at­ten­du bio­pic consa­cré à Queen, Bo­he­mian Rhap­so­dy, avec Ra­mi Ma­lek en tête d’af­fiche se­ra ré­vé­lé le 31 oc­tobre. L’oc­ca­sion d’ap­pré­cier l’in­fluence sty­lis­tique phé­no­mé­nale du chan­teur. A pro­pos de l’es­thé­tique de Queen, son lea­der au­rait d’ailleurs dé­cla­ré : « Ce n’est pas à un concert que vous as­sis­tez. C’est à un dé­fi­lé de mode. » La créa­trice bri­tan­nique Zan­dra Rhodes a réa­li­sé quelques-uns des cos­tumes de scène du groupe à ses dé­buts et se rap­pelle cette col­la­bo­ra­tion ex­cep­tion­nelle : « Fred­die Mer­cu­ry avait un lien na­tu­rel avec la mode. Il fut l’un des pre­miers à adop­ter un look an­dro­gyne. L’image qu’il pro­je­tait sur scène était aus­si im­por­tante que sa mu­sique. Il avait un tel style, qu’il s’agisse de mode ou de créa­tion ar­tis­tique ! C’est l’union de ces deux élé­ments qui plai­sait au pu­blic. » Glam, flam­boyant, sub­ver­sif : avec ses jus­tau­corps dé­col­le­tés, ses bo­dys léo­pard, ses te­nues re­cou­vertes de se­quins ou d’im­pri­més Ar­le­quin, Fred­die Mer­cu­ry a in­ven­té une lé­gende

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.