Les am­bi­tions eu­ro­péennes de Le Pen

L'Express (France) - - La Semaine - E. M.

« Main­te­nant, j’ai une vi­sion as­sez pré­cise du per­son­nage, j’ai bien sen­ti le goût du fruit ! » Ma­rine Le Pen (pho­to) a peu ap­pré­cié l’at­ti­tude de Ni­co­las Du­pont-Ai­gnan au cours des der­niers mois, no­tam­ment lors­qu’il s’est agi de pré­pa­rer les élec­tions eu­ro­péennes. Elle consi­dère que ce­lui dont elle avait an­non­cé qu’il se­rait son Pre­mier mi­nistre en cas d’ac­ces­sion à l’Ely­sée lui a men­ti. Ce qui n’em­pêche pas la pré­si­dente du Ras­sem­ble­ment na­tio­nal de sou­hai­ter que le chef de De­bout la France fasse mieux en mai 2019 qu’au pre­mier tour de la pré­si­den­tielle de 2017 (4,7 % des suf­frages) : s’il dé­passe les 5 % – ce que lui pro­mettent tous les son­dages –, Du­pont-Ai­gnan fe­ra élire des dé­pu­tés au Par­le­ment eu­ro­péen. Et Ma­rine Le Pen compte sur eux pour vo­ter avec les autres eu­ros­cep­tiques : « Pour la pre­mière fois existe une vraie pos­si­bi­li­té d’al­ter­nance. Ce se­rait his­to­rique. Alors je me moque d’où vien­dront les voix des eu­ros­cep­tiques, elles peuvent ve­nir de l’ex­trême gauche, de la droite ou d’ailleurs, peu im­porte ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.