Tom­ber dans la vape

L'Express (France) - - La Semaine - Par Elo­die Eme­ry Ch­ro­ni­queuse

Avec la ci­ga­rette élec­tro­nique, les an­ciens fu­meurs font un pa­ri sur l’ave­nir, dont on peut sa­luer l’au­dace. Ils ne connaissent pas les consé­quences de leur nou­velle pra­tique sur leur san­té, mais misent sur le fait que « ça ne peut pas être pire que la clope »… Est-ce si sûr ? Il est per­mis d’en dou­ter.

Le conver­ti à la « CE »,

comme disent les jeunes – ils le disent vrai­ment, je les ai en­ten­dus –, su­bit des hu­mi­lia­tions qui ne peuvent pas être sans consé­quences psy­cho­lo­giques. Il en­dure l’en­thou­siasme ju­vé­nile du ven­deur de pro­duit (« e-li­quide », dans le jar­gon), qui in­siste pour lui faire goû­ter son nou­veau par­fum « pe­tit-beurre ». Et, une fois la vente bou­clée, lui lance cette phrase ter­rible : « Bonne jour­née… et bonne vape ! » Plus rien ne se­ra ja­mais comme avant. Le « va­po­teur » a bas­cu­lé dans une autre di­men­sion, il le sait.

Comme il craint de tom­ber en panne,

il se trim­balle par­tout avec son char­geur et ses piles de re­change. Il est char­gé d’en­vi­ron 1 ki­lo de ma­té­riel, au­quel il faut ajou­ter le poids de l’e-ci­ga­rette elle-même. Plus elle a d’au­to­no­mie, plus elle est grosse. Ré­sul­tat, il a tro­qué sa toux de fu­meur contre une ten­di­nite. Car il ne lâche ja­mais son jou­jou, ja­mais, ja­mais. La marque de ses doigts est in­crus­tée sur l’ob­jet, qui est d’une sa­le­té ré­pu­gnante. Lors­qu’il l’égare, le monde s’ar­rête de tour­ner. L’e-fu­meur com­mence par cher­cher sous le ca­na­pé, avant d’en re­ti­rer tous les cous­sins avec une fé­bri­li­té crois­sante. Un en­fant de 11 mois fait preuve de plus de di­gni­té quand il fait tom­ber sa té­tine.

Le va­po­teur

sou­tient que les bouf­fées de va­peur qu’il in­flige à son en­tou­rage ne sentent rien, preuve que le se­vrage ta­ba­gique ne lui a pas ren­du son odo­rat. Souf­frant sans le sa­voir du syn­drome de Stock­holm, il veut ab­so­lu­ment vous faire es­sayer sa ma­chine. Lorsque, in­évi­ta­ble­ment, vous vous étouf­fez, il éclate d’un rire sa­dique.

Quand deux fu­meurs d’e-ci­ga­rettes se ren­contrent,

ils com­parent leurs en­gins, les sou­pèsent, tètent un peu pour tes­ter la qua­li­té du nuage.

« Elle tire bien ? » s’en­quièrent-ils, comme s’il s’agis­sait d’une pe­tite che­mi­née por­ta­tive.

Et en­fin : « T’es à com­bien, toi ? » La ques­tion fait ré­fé­rence au taux de ni­co­tine dans le pro­duit. On au­rait presque fi­ni par ou­blier que le but ini­tial était tout de même d’échap­per aux poi­sons conte­nus dans la ci­ga­rette tra­di­tion­nelle. Sou­vent, c’est là que le bât blesse. Après cinq ans de vape achar­née, cer­tains achètent tou­jours les li­quides les plus char­gés.

« Oui, mais au moins je n’ai pas le gou­dron », se dé­fendent-ils. Ni les plumes, c’est vrai.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.