“RE­VE­NONS SUR L’ISF”

Bombe des in­éga­li­tés so­ciales, bombe éco­lo­gique, bombe dé­mo­cra­tique... Le chef de file de la CFDT tire la son­nette d’alarme.

L'Express (France) - - Économie - Pro­pos re­cueillis par Béa­trice Ma­thieu et Na­tha­lie Sam­son

Cor­ne­ri­sé comme les autres syn­di­cats de­puis l’ar­ri­vée d’Em­ma­nuel Ma­cron au pou­voir, le pa­tron de la pre­mière cen­trale syn­di­cale de France re­vient au coeur de l’ac­tua­li­té, pous­sé – c’est un pa­ra­doxe – par le mou­ve­ment des gi­lets jaunes. Sa main ten­due au gou­ver­ne­ment pour construire un « pacte so­cial de la conver­sion éco­lo­gique », d’abord re­je­tée, ren­contre au­jourd’hui un écho fa­vo­rable. Pou­voir d’achat, tran­si­tion éco­lo­gique, dia­logue so­cial… « Il y a ur­gence à ré­pondre aux si­tua­tions concrètes des Fran­çais », af­firme-t-il. Se­ra-t-il en­ten­du ?

L’ex­press Le mou­ve­ment des gi­lets jaunes qui a dé­bu­té hors des or­ga­ni­sa­tions syn­di­cales ré­vèle-t-il votre dif­fi­cul­té, voire votre in­ca­pa­ci­té à « sen­tir » le ter­rain ?

Laurent Ber­ger C’est to­ta­le­ment faux! Ce­la fait des mois que nous aler­tons le gou­ver­ne­ment sur le ma­lêtre so­cial, sur les dif­fi­cul­tés du pou­voir d’achat liées à la pré­ca­ri­té, à la fai­blesse des sa­laires et à des dé­rou­le­ments de car­rière dans la fonc­tion pu­blique qui sont par­fois blo­qués. Cette co­lère ré­vèle éga­le­ment une frac­ture ter­ri­to­riale pro­fonde, avec dans cer­tains en­droits une fuite des ser­vices pu­blics. Tout ça, nous le dé­non­çons de­puis long­temps. Je n’ai ces­sé d’aler­ter le gou­ver­ne­ment sur l’ab­sence de po­li­tiques so­ciales as­su­mées. L’exé­cu­tif a sou­hai­té avoir une re­la­tion di­recte avec le peuple sans pas­ser par les corps in­ter­mé­diaires. Or ça ne marche pas. Le jeu dan­ge­reux au­quel il a joué lui re­vient au­jourd’hui en boo­me­rang.

Vous af­fir­mez vou­loir re­don­ner du sens à la tran­si­tion éco­lo­gique. Le gou­ver­ne­ment a-t-il rai­son de res­ter « droit dans ses bottes » sur la hausse de la taxe car­bone ?

L. B. Ar­rê­tons là aus­si de jouer ! Nous sommes face à un en­jeu de sur­vie de l’hu­ma­ni­té. N’ou­blions pas les conclu­sions alar­mantes du rap­port du Giec (groupe d’ex­perts in­ter­gou­ver­ne­men­tal sur l’évo­lu­tion du cli­mat), pa­rues il y a tout juste un mois ! C’est notre point de dé­part. Il faut un pacte so­cial au­tour de cette tran­si­tion éco­lo­gique. Ce­la veut dire que nous ne pou­vons pas tran­si­ger avec cette am­bi­tion. En re­vanche, nous de­vons re­ve­nir sur les al­lè­ge­ments d’im­pôts ac­cor­dés aux plus hauts re­ve­nus en dé­but de quin­quen­nat et qui em­pêchent au­jourd’hui de ré­duire les in­éga­li­tés so­ciales, et consi­dé­rer l’im­pact né­ga­tif de la hausse des taxes sur les car­bu­rants pour ceux qui ne peuvent se pas­ser de leur voi­ture. Cette taxe car­bone a pour vo­ca­tion à faire évo­luer les usages de l’au­to­mo­bile mais nombre de sa­la­riés n’ont pas d’al­ter­na­tive. La CFDT veut mettre en place un vraie prime trans­port et sou­te­nir les plans de dé­pla­ce­ment en en­tre­prise. Pour ce­la, nous de­vons trou­ver des res­sources. Re­ve­nons sur les choix fis­caux ef­fec­tués de­puis deux ans.

“10 % de la po­pu­la­tion dé­tient 50 % du pa­tri­moine dans ce pays”

Vous sou­hai­tez donc re­ve­nir sur la sup­pres­sion de l’ISF ?

L. B. Oui, mais pas seule­ment. Nous de­man­dons une tranche d’im­po­si­tion sup­plé­men­taire sur les hauts re­ve­nus et un re­lè­ve­ment des droits de suc­ces­sions sur les gros pa­tri­moines. Après tout, 10 % de la po­pu­la­tion dé­tient 50 % du pa­tri­moine dans ce pays.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.