Claas Re­lo­tius, bi­don­neur en chef

L'Express (France) - - La Semaine - E. T.

« Un choc », « l’un des mo­ments les plus dif­fi­ciles des soixante-dix ans d’his­toire » du Spie­gel. Le 19 dé­cembre, le cé­lèbre heb­do­ma­daire al­le­mand ré­vé­lait, avec beau­coup d’amer­tume et de sin­cères ex­cuses à ses lec­teurs, les af­fa­bu­la­tions ré­pé­tées d’un de ses jour­na­listes. Deux se­maines plus tôt, Claas Re­lo­tius avait re­çu le prix du meilleur re­por­tage de l’an­née. Un ar­ticle sur la guerre en Sy­rie dont la ré­dac­tion a ap­pris qu’il était « en par­tie fal­si­fié ». « Les sources sont toutes obs­cures. De nom­breuses choses ont été pu­re­ment ima­gi­nées, in­ven­tées. Les ci­ta­tions, les lieux, les scènes, les per­sonnes sup­po­sées en chair et en os. Faux », écrit le Spie­gel. Dé­mas­qué par un col­lègue, le re­por­ter ve­dette de 33 ans au­rait bi­don­né au moins 14 ar­ticles ré­di­gés pour le compte du ma­ga­zine. Pour y par­ve­nir, Claas Re­lo­tius s’ins­pi­rait d’autres mé­dias ou de vi­déos, trom­pant ain­si les lec­teurs et sa hié­rar­chie, ain­si que le ser­vice de vé­ri­fi­ca­tion in­terne du très sé­rieux mé­dia. Com­ment dit-on ar­na­queur en al­le­mand?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.