Le de­si­gn : Per­zel, un siècle de lu­mière

L'Express (France) - - Cette Semaine Dans - A. G.

Pe­ter Ma­ri­no ou Jacques Grange sont des fa­mi­liers de la mai­son, comme l’ont été, avan­teux, Le Cor­bu­sier, Jean-Mi­chel Frank, ou en­core Ro­bert Mal­let-Ste­vens. C’est que, dès les an­nées 1920, Jean Per­zel, maître ver­rier, or­fèvre et créa­teur in­gé­nieux, s’est im­po­sé en vir­tuose de l’éclai­rage, cet élé­ment fon­da­men­tal de l’ar­chi­tec­ture in­té­rieure, ci­se­lant, au fil des dé­cen­nies, une lu­mière puis­sante, ja­mais éblouis­sante, aus­si flat­teuse pour les vi­sages que pour les ob­jets.

De­puis trente ans, Oli­vier Raidt, son pe­tit­ne­veu, per­pé­tue ce sa­voir-faire fa­mi­lial ex­cep­tion­nel.«Jean Per­zel a for­mé mon père dans les an­nées 1930. Dès mon plus jeune âge, j’ai vu les plans se des­si­ner, j’ai en­ten­du le bruit des ma­chines et ex­pé­ri­men­té le tou­cher des ma­tières. » Chez Per­zel, pas de bou­tiques ni de vente en ligne, en­core moins de pro­duc­tion en sé­rie. Dans ce beau bâ­ti­ment Art dé­co, ni­ché au fond du XIVe ar­ron­dis­se­ment pa­ri­sien, à la fois sho­wroom, bu­reau de créa­tion, d’ex­pé­di­tion et ate­lier, chaque pièce est si­gnée, fa­bri­quée à la main et à l’uni­té, par les meilleurs ver­riers, bron­ziers, po­lis­seurs-sa­bleurs, ajus­teurs… Et ga­ran­tie à vie.

« Fa­bri­quer une lampe re­quiert entre cin­quante et cent cin­quante heures de tra­vail, ex­plique Oli­vier Raidt. Chaque élé­ment qui la consti­tue est nu­mé­ro­té, l’as­sem­blage se fait sans colle ni vis ap­pa­rentes. C’est de la haute cou­ture. » Rien d’éton­nant à ce que, lors de ses vi­sites, Karl La­ger­feld, si at­ta­ché aux mé­tiers d’art, prenne le temps de des­cendre sa­luer les com­pa­gnons à l’oeuvre. « On ne se re­trouve pas chez nous par ha­sard, pour­suit Oli­vier Raidt. On vient ici avec une de­mande d’éclai­rage sur me­sure. En fonc­tion des di­men­sions de la pièce, de son style, de sa hau­teur sous pla­fond, nous ima­gi­nons, avec chaque client, l’ob­jet idéal, le plus har­mo­nieux et le plus fonc­tion­nel. »

UNE TOUCHE POP

Ain­si, par­mi les quelque 8 000 ré­fé­rences, peut-on op­ter pour la cé­lèbre lampe « 162 » et ses quatre cy­lindres en verre op­tique émaillé, créée en 1928, et en faire va­rier la taille, la pa­tine, ou même la re­vê­tir d’une cou­leur écla­tante, comme il est pos­sible dé­sor­mais de le faire avec la toute der­nière col­lec­tion «Per­zel contem­po­rain », ima­gi­née par Oli­vier Raidt. Une gamme de neuf teintes ex­clu­sives – ma­gen­ta, rouge ru­bis, jaune, bleu élec­trique... – pen­sée pour ve­nir ha­biller, dans des laques d’ex­cep­tion, les mo­dèles ico­niques de la pres­ti­gieuse en­seigne et in­suf­fler une touche pop à la pu­re­té des lignes 1950 ou Art dé­co.

Ate­liers Jean-Per­zel.

3, rue de la Ci­té-Uni­ver­si­taire. Pa­ris (XIVe) www.per­zel.fr

Ico­niqueLe cé­lèbre mo­dèle 162, ici dans une ver­sion co­lo­rée, peut éclai­rer une pièce en­tière sans ef­fet aveu­glant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.