Pas­sion foot­ball P e L’H

L’amour du bal­lon rond se dévoile au­tour de la Mé­di­ter­ra­née. Pour pré­pa­rer l’épreuve d’his­toire contem­po­raine du con­cours des ENS 2018 re­trou­vez sur lhis­toire.fr notre web­dos­sier sur le thème :

L'Histoire - - Guide -

Sur chaque rive de la Mé­di­ter­ra­née, les en­fants im­pro­visent un es­pace de jeu, ta­pant dans des bal­lons faits de Scotch, de mousse ou de tis­su. Sur une place de Ca­sa­blan­ca ou sur un ter­rain de terre bat­tue dans les quar­tiers nord de ­Mar­seille, leurs cris ré­sonnent avec la même pas­sion.

Cette ex­po­si­tion im­merge le vi­si­teur dans l’uni­vers so­nore et vi­suel du foot­ball. Plon­gé dans une chambre noire, il res­sent ain­si toutes les vi­bra­tions d’une en­ceinte : chants des kops (l’en­droit du stade où se concentrent les sup­por­ters les plus fer­vents) et bruits du stade.

S’ils se dé­fendent de tout par­ti pris, les com­mis­saires font la part belle aux re­liques du Grand Mar­seille des an­nées 1990, mais sans abor­der l’af­faire de la ren­contre VA- OM, en 1993, en marge de la­quelle des joueurs de Va­len­ciennes avaient été « in­vi­tés » par les di­ri­geants mar­seillais à « le­ver le pied » sur le ter­rain. C’était le temps où Ber­nard Ta­pie te­nait les rênes du club. Une autre époque.

Autre temps en­core, ce­lui des an­nées 1930. Le sport le plus po­pu­laire d’eu­rope est alors une vi­trine po­li­tique. Nous sommes en 1934 et le dic­ta­teur ita­lien Mus­so­li­ni pose avec les joueurs de la sé­lec­tion na­tio­nale, vain­queurs de la Coupe du monde.

L’uni­vers du foot­ball ren­voie aus­si à la vio­lence et au fa­na­tisme. Au mi­lieu du par­cours, une sorte de cage, éclai­rée par des néons trans­lu­cides, ré­vèle la face sombre des sup­por­ters. L’ex­po­si­tion n’ou­blie pas les dé­rives fi­nan­cières : le foot­bal­leur de­ve­nu une star pla­né­taire ga­gnant l’équi­valent d’un Smic men­suel en moins d’une heure.

Le foot­ball dé­passe de­puis long­temps sa pra­tique. Re­flet des dé­rives de nos so­cié­tés, il conti­nue d’être por­teur d’émo­tions « pures », la joie et la pas­sion. Comme celles des en­fants. Di­drick Po­melle

À VOIR

Nous sommes foot jus­qu’au 4 fé­vrier 2018 au Mu­sée des ci­vi­li­sa­tions de l’eu­rope et de la Mé­di­ter­ra­née, Mar­seille (13).

R - F T

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.