La ques­tion

La Tor­ture au Moyen Age xive-xve siècles Faus­tine Ha­rang PUF, 2017, 308 p., 28 €.

L'Histoire - - Guide -

Ti­ré de sa thèse de doc­to­rat, l’ou­vrage de Faus­tine Ha­rang étu­die les mo­da­li­tés concrètes de la tor­ture mé­dié­vale et res­ti­tue cer­tains des sa­voirs psy­cho­lo­giques, phy­sio­lo­giques et ju­ri­diques qu’elle sup­pose, à par­tir des ar­chives des deux cours prin­ci­pales de la ca­pi­tale du royaume de France, le Par­le­ment et le Châ­te­let. En dé­pit des doutes qui s’ex­priment sur la qua­li­té des aveux et des ren­sei­gne­ments ex­tor­qués par les « tour­men­teurs », l’usage de la tor­ture se nor­ma­lise entre xive et xve siècle. Il est étroi­te­ment sur­veillé et dis­ci­pli­né par le Par­le­ment, bien avant l’or­don­nance de 1499 qui co­di­fie son em­ploi dans la pro­cé­dure fran­çaise. La croyance en l’uni­té de la per­sonne hu­maine, corps et âme dy­na­mi­que­ment liés de­vant Dieu, la mise en place d’un ré­gime ju­ri­dique fon­dé sur un sys­tème de preuves lé­gales, l’af­fir­ma­tion de la ma­jes­té royale et de la sou­ve­rai­ne­té de l’état, concourent à l’ins­tal­la­tion du­rable d’un moyen ju­ri­dique que nul ne songe alors à contes­ter fon­da­men­ta­le­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.