Les dia­mants de James Bond

L'Histoire - - Forum - Do­mi­nique Mon­gin

L’ar­ticle de Do­mi­nique Mon­gin « Jo­liot et l’aven­ture de l’eau lourde fran­çaise » (n° 440) a sus­ci­té plu­sieurs re­marques. Georges Gra­ner pré­cise : « L’eau lourde est une va­rié­té iso­to­pique de l’eau or­di­naire. Si l’eau est H O, l’eau lourde

2 peut être HDO ou D O. »

2 Bru­no Co­mer com­plète l’his­toire du Broom­park, le na­vire qui a trans­por­té l’eau lourde de la France vers la Grande-bre­tagne en juin 1940 : « Il se trouve qu’une for­tune de dia­mants, en pro­ve­nance du quar­tier dia­man­taire d’an­vers, fai­sait aus­si par­tie de ce trans­port. Paul Tim­bal, un ban­quier belge, s’est éva­dé avec les dia­mants de la Bel­gique lors de l’in­va­sion al­le­mande en mai 1940. Après un voyage mou­ve­men­té de cinq se­maines à tra­vers la France, il est ar­ri­vé à Bor­deaux où il a em­bar­qué sur le Broom­park. Il y a ren­con­tré les sa­vants ato­mistes von Hal­ban et Ko­wars­ki : en­semble, ils ré­di­gèrent alors un do­cu­ment pour dé­fendre leurs droits sur l’eau lourde et les dia­mants. »

Ré­ponse de l’au­teur :

Il est tout à fait per­ti­nent de men­tion­ner l’autre car­gai­son pré­cieuse qui fut em­bar­quée sur le Broom­park en même temps que l’eau lourde, à sa­voir des dia­mants belges. On peut d’ailleurs ajou­ter que, par­mi les membres des ser­vices se­crets bri­tan­niques char­gés d’ex­fil­trer les scien­ti­fiques fran­çais, il y avait un cer­tain Ian Fle­ming… au­teur du cé­lèbre ro­man Dia­monds Are Fo­re­ver !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.