Grève à la SNCF : drôle d’am­biance entre les syn­di­cats

Libération - - FRANCE - F.Bou. et G.K.

L’his­toire re­tien­dra que la date du bac, cu­vée 2018, a se­mé la dis­corde au sein des quatre syn­di­cats qui portent la grève in­ter­mit­tente de la SNCF de­puis le 3 avril. Lun­di, la CFDT avait in­di­qué qu’elle ne par­ti­ci­pe­rait pas à la pro­chaine sé­quence d’ar­rêt de tra­vail les 17 et 22 juin. Ces deux jours cor­res­pondent en ef­fet aux épreuves du bac­ca­lau­réat. Une prise de po­si­tion qui avait sé­rieu­se­ment ir­ri­té Roger Dillen­se­ger, le di­ri­geant de l’Un­sa, l’autre or­ga­ni­sa­tion syn­di­cale «ré­for­miste» de la SNCF. Fi­na­le­ment, à l’is­sue d’une réunion in­ter­syn­di­cale plu­tôt mou­ve­men­tée qui s’est te­nue mer­cre­di, les quatre or­ga­ni­sa­tions re­pré­sen­ta­tives de la SNCF (CGT, Un­sa, Sud Rail et CFDT) ap­pellent à la grève la se­maine pro­chaine : di­manche 17 et lun­di 18 juin, puis ven­dre­di 22 et sa­me­di 23 juin.

La réunion s’est dé­rou­lée de ma­nière par­ti­cu­liè­re­ment hou­leuse compte te­nu de l’op­po­si­tion crois­sante entre l’Un­sa et la CFDT, alors que le gou­ver­ne­ment comme la SNCF placent tous leurs es­poirs dans ces deux cen­trales pour ap­pe­ler à la fin de la grève. «Le grand écart de la CFDT me semble phy­si­que­ment et in­tel­lec­tuel­le­ment dif­fi­cile à te­nir», es­time pour sa part le se­cré­taire fé­dé­ral de SUD, Erik Meyer. Li­bé­ra­tion a ten­té, sans suc­cès, d’en­trer en contact avec Di­dier Au­bert, le res­pon­sable de la CFDT Che­mi­nots. Signe de la ten­sion qui s’est dé­sor­mais ins­tal­lée chez les che­mi­nots, les or­ga­ni­sa­tions re­pré­sen­ta­tives ont te­nu deux réunions in­ter­syn­di­cales (la pre­mière s’est faite sans SUD Rail) pour dé­ci­der de la suite à don­ner à leur ac­tion. Anasse Ka­zib, mi­li­tant SUD Rail, y voit «une vo­lon­té de bri­ser l’uni­té syn­di­cale. Ils se sont vus une pre­mière fois à 14 heures à trois, et à 15 heures, ils ont fait une autre réunion avec SUD». En dé­but d’après­mi­di une cen­taine de che­mi­nots ont ten­té de per­tur­ber l’in­ter­syn­di­cale, les CRS sont in­ter­ve­nus et ont dis­per­sé les ma­ni­fes­tants avec du gaz la­cry­mo­gène. Pen­dant ce temps, à l’As­sem­blée na­tio­nale, les dé­pu­tés adop­taient en der­nière lec­ture la loi sur la ré­forme de la SNCF.

D. AL­LARD

Des gré­vistes ont ten­té de per­tur­ber l’in­ter­syn­di­cale, mer­cre­di à Pa­ris.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.