Un syn­di­cat dé­nonce un «scan­dale sa­ni­taire» dans les ur­gences

Libération - - FRANCE -

De­puis le dé­but de l’an­née, au moins 100 000 pa­tients ont dû pas­ser la nuit sur un bran­card dans un ser­vice d’ur­gences faute de lits d’hos­pi­ta­li­sa­tion dis­po­nibles, a es­ti­mé mer­cre­di le syn­di­cat Sa­mu-Ur­gences de France, qui a mis en place un dis­po­si­tif per­met­tant de ré­per­to­rier ces cas. «En­vi­ron 150 ser­vices d’ur­gences ont dé­cla­ré ré­gu­liè­re­ment ces pa­tients», soit un quart des éta­blis­se­ments, et au to­tal «36000 pa­tients» ont à ce jour été comp­ta­bi­li­sés, a ex­pli­qué le pré­sident du syn­di­cat, Fran­çois Braun. «On peut mul­ti­plier ce chiffre par trois.» Il pointe du doigt, «en amont» des ur­gences, la «dé­faillance de la mé­de­cine de ville à as­su­rer la conti­nui­té des soins», mais aus­si, «en aval», l’im­pos­si­bi­li­té «d’hos­pi­ta­li­ser fa­ci­le­ment des pa­tients de­vant la sur­charge des ser­vices de mé­de­cine, chi­rur­gie et obs­té­trique, et l’in­ca­pa­ci­té d’ob­te­nir des lits dis­po­nibles».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.