AN­NE­GRET KRAMP-KAR­REN­BAUER

LA DAU­PHINE CONSER­VA­TRICE

Libération - - MONDE -

On la sur­nomme «AKK», la «mi­ni-Mer­kel», ou la «Mer­kel de la Sarre». Bref, on ne cesse de la com­pa­rer à la chan­ce­lière. Peut-être parce qu’An­ne­gret Kramp-Kar­ren­bauer, 56 ans, est se­cré­taire gé­né­rale de la CDU, fonc­tion qu’oc­cu­pait An­ge­la Mer­kel entre 1998 et 2000 avant de prendre la pré­si­dence du par­ti et d’ac­cé­der à la Chan­cel­le­rie. Mais c’est aus­si parce que l’ex­mi­nistre-pré­si­dente de Sarre, dis­crète et te­nace, pos­sède le même style po­li­tique que la chan­ce­lière, sans af­fé­te­ries – sans cha­risme, per­si­fle­ront cer­tains. Il n’em­pêche. AKK, seule femme du trio, est en tête des son­dages d’opi­nion et in­carne la conti­nui­té. C’est là sa force et sa fai­blesse. Po­li­ti­que­ment, elle est mer­ke­lienne, stric­te­ment de centre droit, avec une to­na­li­té très conser­va­trice sur les su­jets de so­cié­té. Concer­nant la po­li­tique mi­gra­toire du pays, elle est mo­dé­rée, sur­tout com­pa­rée à ses deux ri­vaux: elle ap­prouve le pacte de l’ONU sur les mi­gra­tions mais ré­clame un dur­cis­se­ment de la po­li­tique des ex­pul­sions des de­man­deurs d’asile dé­bou­tés et des mi­grants re­con­nus cou­pables de crimes. Ca­tho­lique re­ven­di­quée, elle s’op­pose fer­me­ment au ma­riage pour tous (qu’elle a as­so­cié en 2015 à l’in­ceste et la po­ly­ga­mie), mais aus­si à la sup­pres­sion du pa­ra­graphe 219a du code pé­nal al­le­mand, qui ré­prime la pu­bli­ci­té pour l’avor­te­ment. Pour le reste, elle a pour atout de connaître par­fai­te­ment les ar­canes de la CDU, pour en avoir pous­sé la porte à 19 ans. Reste à sa­voir si les dé­lé­gués de la CDU vont choi­sir de mettre à leur tête une femme qui a tout pour de­ve­nir le John Ma­jor d’An­ge­la Mer­kel…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.