vio­lences policières fi­ni le fla­grant dé­ni

Le mur du dé­ni a fi­ni par se fis­su­rer. Confron­té à une li­ta­nie de drames liés à l’usage de la force po­li­cière, l’exé­cu­tif a ap­pe­lé à l’«exem­pla­ri­té». Sans al­ler, pour l’ins­tant, jus­qu’à lais­ser en­vi­sa­ger un chan­ge­ment de la doc­trine de main­tien de l’ordre

Libération - - LA UNE - Par willy le de­vin

Des gi­lets jaunes aux ma­nifs contre la ré­forme des re­traites, les vio­lences policières ont ex­plo­sé. Après trois morts et plus d’un an à fer­mer les yeux, l’exé­cu­tif com­mence à prendre conscience du pro­blème face à la mul­ti­pli­ca­tion des ­vi­déos et des af­faires.

Il a donc fal­lu treize mois, une in­fi­ni­té de vi­déos et un nombre de bles­sés et de mu­ti­lés sans pré­cé­dent en France pour que le plus haut ni­veau de l’Etat prenne la me­sure de la vio­lence exer­cée par la po­lice. A ce bi­lan dé­jà très lourd, il faut ajou­ter trois morts: Zi­neb Re­douane à Mar­seille, tou­chée en dé­cembre 2018 par une gre­nade la­cry­mo­gène, Steve Maia Ca­ni­ço à Nantes, tom­bé dans la Loire lors d’une in­ter­ven­tion mus­clée la nuit de la fête de la mu­sique, et Cé­dric Chou­viat, mort le 5 jan­vier des suites d’un pla­cage ven­tral d’une bru­ta­li­té ex­trême. Une ac­cu­mu­la­tion ver­ti­gi­neuse qui a con­traint le mi­nistre de l’In­té­rieur, Ch­ris­tophe Cas­ta­ner, à chan­ger ra­di­ca­le­ment de ton sur le su­jet. S’il s’in­ter­dit tou­jours d’em­ployer l’ex­pres­sion de «vio­lences policières», le lo­ca­taire de Beau­vau a ­consa­cré une bonne par­tie de ses voeux, pro­non­cés à l’Ecole na­tio­nale su­pé­rieure des of­fi­ciers de po­lice (En­sop) de Cannes-Ecluse (Sei­neet-Marne), au de­voir d’«exem­pla­ri­té». Quoi qu’en dise son ca­bi­net, qui mar­tèle que Cas­ta­ner «a tou­jours te­nu un dis­cours équi­li­bré sur la ques­tion de l’usage de la force ­– même si son pro­pos a par­fois été ca­ri­ca­tu­ré», le mi­nistre de l’In­té­rieur n’avait ja­mais été aus­si clair dans son rap­pel à l’ordre. «L’usage juste et pro­por­tion­né de la force est ce qui sé­pare la dé­mo­cra­tie de l’arbitraire, ce qui dis­tingue l’ordre et la bru­ta­li­té, c’est le fon­de­ment, aus­si, de notre confiance avec les Fran­çais», a-t-il in­sis­té, rom­pant ain­si avec le dé­ni qui était le sien de­puis de long mois. Puis, en forme de ré­ponse cin­glante à la vi­déo où l’on voit un po­li­cier, le 9 jan­vier, faire un croche-pied to­ta­le­ment gra­tuit à une ma­ni­fes­tante : «C’est l’hon­neur de la po­lice qui est en jeu, on ne fait pas de croche-pied à l’éthique, sauf à s’abais­ser, à abais­ser la po­lice.»

«Exi­gence»

Mar­di mi­di, ces pro­pos ont été com­plé­tés par ceux, en­core plus in­at­ten­dus, du pré­sident de la Ré­pu­blique, Em­ma­nuel Ma­cron. En marge d’un dé­pla­ce­ment à Pau consa­cré à la tran­si­tion éco­lo­gique, le chef de l’Etat s’est, lui aus­si, mon­tré as­sez ferme sur les gestes im­mor­ta­li­sés lors des cor­tèges des der­niers jours : «Nous se­rons in­trai­tables [sur les vio­lences]. J’at­tends de nos po­li­ciers et de nos gen­darmes la plus grande ­dé­on­to­lo­gie. Il y a eu très clai­re­ment […] des com­por­te­ments qui ne sont pas ac­cep­tables.» Dans l’après-mi­di, ce fut au tour du Pre­mier mi­nistre, Edouard Phi­lippe, de concou­rir, certes plus pru­dem­ment, à cette sym­pho­nie à l’As­sem­blée na­tio­nale : «Il faut à la fois dire à ceux qui sont dé­po­si­taires de cette au­to­ri­té [les forces de l’ordre, ndlr] notre confiance, notre so­li­da­ri­té, notre re­con­nais­sance, et en même temps notre exi­gence quant à un usage pro­por­tion­né de la force, qui doit être rap­pe­lée.» Aus­si si­gni­fi­ca­tives soient-elles, ces dé­cla­ra­tions pré­fi­gurent-elles un chan­ge­ment de doc­trine sur le ter­rain ? En l’état, rien ne l’in­dique. Confron­té à une vive contes­ta­tion so­ciale de­puis fin 2018, le gou­ver­ne­ment a jus­qu’ici op­po­sé l’ul­tra­fer­me­té aux ma­ni­fes­tants, qu’ils soient gi­lets jaunes ou hos­tiles à la ré­forme des re­traites. Quel

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.