Boot­camp : WebForce3 dé­cline le concept à tous les do­maines du nu­mé­rique

L’école WebForce3, après avoir lan­cé une pre­mière for­ma­tion ra­pide de dé­ve­lop­peur web – sur 3,5 mois –, mul­ti­plie cette fois les for­ma­tions ac­cé­lé­rées au­tour de la cy­ber­sé­cu­ri­té, du DevOps, des drones… et bien­tôt de la réa­li­té vir­tuelle, de la do­mo­tique o

L'Informaticien - - SOMMAIRE -

WebForce3 est un des pion­niers de la for­ma­tion ac­cé­lé­rée aux mé­tiers du nu­mé­rique. De­puis quatre ans, cette école a po­pu­la­ri­sé le concept du « Boot­camp » , ba­sé sur une for­ma­tion in­ten­sive de quelques mois. À l’image d’autres struc­tures si­mi­laires, telles que la 3W Aca­de­my ( lire notre nu­mé­ro 164), la for­ma­tion his­to­rique pro­po­sée par WebForce3 concerne le mé­tier de dé­ve­lop­peur et in­té­gra­teur web. Elle se veut une ré­ponse à la pé­nu­rie ac­tuelle de com­pé­tences dans le do­maine. « En 2013, je di­ri­geais l’agence de com­mu­ni­ca­tion in­ter­ac­tive “Les Ar­go­nautes ” et je pei­nais à re­cru­ter des dé­ve­lop­peurs web » , se sou­vient Alain As­sou­line, pré­sident de WebForce3. « Ceux dis­po­sant d’un di­plôme Bac+ 5 étaient sur­tout in­té­res­sés par les grands groupes. Les autres étaient bien sou­vent des au­to­di­dactes qui avaient dé­cro­ché de leurs études ou étaient en re­con­ver­sion pro­fes­sion­nelle. Se for­mer seul leur pre­nait un à deux ans. Et au fi­nal, ils n’avaient pas de bases suf­fi­sam­ment so­lides pour pou­voir être em­bau­chés tout de suite. Nous avons donc dé­ci­dé de créer une for­ma­tion qui s’adresse à ces per­sonnes de tous âges et de tous ho­ri­zons, sou­vent re­la­ti­ve­ment peu di­plô­més, qui cherchent ra­pi­de­ment un em­ploi. » Lan­cée en 2014, cette for­ma­tion a dé­jà été sui­vie par quelque deux mille étu­diants. Et elle de­meure tou­jours très de­man­dée, as­sure l’école. En 2017 : près de huit cents étu­diants l’ont ain­si sui­vi. Que pro­pose- t- elle ? En trois mois et de­mi, cette for­ma­tion of­fri­rait le même ni­veau d’en­sei­gne­ment que des for­ma­tions d’un an. « Un Mas­ter, c’est 450 heures de cours. Notre

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.