« Nous par­tons du prin­cipe que Ku­ber­netes est dé­jà par­tout »

SHENG LIANG, CEO DE RAN­CHER LABS

L'Informaticien - - DOSSIER CLOUD -

« Ran­cher 2.0, notre plate- forme Ku­ber­netes, est la seule qui parte du prin­cipe que les en­tre­prises ont ac­cès à des clus­ters Ku­ber­netes tout au­tour d’elles : non seule­ment sur leurs ser­veurs, mais aus­si dans les Clouds pu­blics. C’est- à- dire qu’elles ne viennent pas nous cher­cher pour ré­in­ven­ter la roue. Nous nous voyons donc comme le dis­tri­bu­teur des dis­tri­bu­teurs, ce qui nous a per­mis de pous­ser l’er­go­no­mie à son pa­roxysme. Ain­si, l’ad­mi­nis­tra­teur se connecte sur notre site web et ajoute des clus­ters de­puis l’in­ter­face en ligne : tel clic té­lé­charge notre dis­tri­bu­tion sur ses ser­veurs, tel autre dé­ploie un clus­ter sur un Cloud pu­blic. Nous sommes com­pa­tibles avec tout et tout est trans­pa­rent : le clus­ter Ku­ber­netes pour­ra s’ins­tal­ler sur des ser­veurs phy­siques, comme par- des­sus des ma­chines vir­tuelles. D’au­tant que nous gé­rons au­to­ma­ti­que­ment toutes les confi­gu­ra­tions, que ce soit pour un Cloud pri­vé vS­phere, ou pour AWS où nous sommes mêmes com­pa­tibles à la fois avec le ser­vice AKS dé­dié aux clus­ters CaaS et avec le ser­vice EC2 qui pro­pose de l’IaaS. Nous avons même ren­du l’au­then­ti­fi­ca­tion trans­pa­rente. Grâce à nous, si un dé­ve­lop­peur se connecte sur un clus­ter GKE, par exemple, le sys­tème va de­ve­nir as­sez in­tel­li­gent pour com­prendre que le code pu­blié le se­ra avec les droits de cet utilisateur dans l’an­nuaire de l’en­tre­prise et non avec son compte Google per­son­nel. Ce­la évite les ma­ni­pu­la­tions ré­cur­rentes et toutes leurs failles de sé­cu­ri­té. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.