« FLEX » , UN B­TI­MENT « AGILE »

L'Informaticien - - AU COEUR D’HEXATRUST -

Le bâ­ti­ment « l’Echi­quier » bap­ti­sé « Flex » est unique en son genre. Do­té d’une su­per­fi­cie de plus de 600 m2, il est ins­tal­lé non loin du siège d’Oodrive, dans un an­cien ate­lier de confec­tion. Les fon­da­teurs ont gar­dé, tout en cas­sant toutes les cloi­sons, le bâ­ti­ment « dans son jus » , avec no­tam­ment un su­perbe es­ca­lier de chêne en co­li­ma­çon. Pour le reste, tout est en es­pace libre, tout le monde cir­cule, et au­cun poste de tra­vail n’est at­tri­bué. Cha­cun ré­serve son cré­neau ho­raire, son em­pla­ce­ment, et peut or­ga­ni­ser sa jour­née au gré de ses oc­cu­pa­tions ; coin tran­quille pour té­lé­pho­ner à un client ; salle de réunion ; open space pour bran­cher son or­di­na­teur et af­fi­ner ses pro­po­si­tions com­mer­ciales. Deux pe­tits am­phis ou sous- sol, et bien évi­dem­ment, « la ca­fet’ » . Une dis­po­si­tion émi­nem­ment « flexible » comme l’in­dique le concept, au­quel Edouard de Ré­mur ne voit que des avan­tages : « ce­la per­met aux gens de cir­cu­ler, de par­ta­ger l’in­for­ma­tion, de ne pas être at­ta­ché à un en­droit phy­sique, mais de bou­ger en fonc­tion de ce que l’on a à faire. » . Au­cune obli­ga­tion, bien sûr, d’y être tous les jours. Le « Flex » est de toute fa­çon plus uti­li­sé par les com­mer­ciaux. Mais cet état d’es­prit, très no­va­teur, a l’air de fonc­tion­ner. La cir­cu­la­tion de l’in­for­ma­tion est fluide, sans au­cune ani­croche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.