Sur une île dé­serte...

AMÉ­LIE NO­THOMB* em­por­te­rait l’in­té­grale de La Co­mé­die hu­maine d’Ho­no­ré de Bal­zac, Don Qui­chotte de Mi­guel de Cer­vantes et Le Por­trait de Do­rian Gray d’Os­car Wilde.

Lire - - Magazine - Pro­pos re­cueillis par Bap­tiste Li­ger

Je crois qu’il me fau­drait une très grande va­lise, si je de­vais me re­trou­ver seule sur une île dé­serte. J’em­por­te­rais tout d’abord le ca­deau que je me suis fait, pour les der­nières fêtes. J’ai en ef­fet ache­té l’in­té­gra­li­té de La Co­mé­die hu­maine de Bal­zac, qui doit comp­ter au to­tal 145 titres. Je crois en avoir lu ap­proxi­ma­ti­ve­ment la moi­tié. En plus, au-de­là de la quan­ti­té – j’au­rais de quoi faire… –, il y a la qua­li­té. Bal­zac nous pro­pose un monde en soi. On dit sou­vent de l’au­teur des Illu­sions per­dues qu’il est réa­liste : pas du tout ! A part peut-être sur l’ar­gent… Mon his­toire pré­fé­rée dans La Co­mé­die hu­maine? « Les Se­crets de la prin­cesse de Ca­di­gnan », que Proust ché­ris­sait. J’ai un pe­tit faible pour cette nou­velle car, pour une fois chez Bal­zac, ça ne se fi­nit pas par une ca­tas­trophe !

En­suite, je pren­drais for­cé­ment Don Qui­chotte de Mi­guel de Cer­vantes, car c’est le hé­ros ab­so­lu, le sym­bole de ce qu’un être hu­main doit être ! Grâce à des gens comme lui, tout n’est pas per­du ! Et qu’est- ce que c’est sa­vou­reux, drôle…

Enfin, il y au­rait un pe­tit – mais néan­moins grand – livre que je re­lis chaque an­née de­puis que j’ai 15 ans : Le Por­trait de Do­rian Gray d’Os­car Wilde. On peut aus­si bien faire de cette his­toire une lec­ture co­mique que dra­ma­tique, po­li­cière ou phi­lo­so­phique… Il nous pro­pose la meilleure dé­fi­ni­tion de l’art qu’on n’ait ja­mais don­née. Aus­si, Le Por­trait est une af­faire de pro­phé­tie – et je suis tou­jours ter­ri­fiée par les pro­phé­ties parce que j’y crois. Le hé­ros de mon nou­veau ro­man – qui fait ex­pli­ci­te­ment ré­fé­rence à Wilde –, Le Crime du comte Ne­ville, me res­semble d’ailleurs beau­coup sur ce su­jet, et va en faire les frais. Pauvre de lui… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.