Drôle de mé­dium

Jus­te­ment re­mar­qué pour ses co­mé­dies acides, l’Ecos­sais se montre aus­si convain­cant dans le re­gistre du thril­ler.

Lire - - Les 10 Incontourn­ables - IAIN LE­VI­SON FRANCE, Ils savent tout de vous tra­duit de l’an­glais (Etats-Unis) par Fan­chi­ta Gon­za­lez Bat­tle, 240 p, Lia­na Le­vi, 18 En li­brai­rie le 1er oc­tobre. Hubert Ar­tus

EN CINQ LIVRES PU­BLIÉS EN Iain Le­vi­son a plié en quatre quelque 150000 lec­teurs, que ce soit en évo­quant sa propre vie aux mille mé­tiers ( Tri­bu­la­tions d’un pré­caire, 2007) ou avec ses co­mé­dies so­ciales au vi­triol sur la so­cié­té amé­ri­caine : Un pe­tit bou­lot (au ci­né­ma dé­but 2016 avec Michel Blanc et Ro­main Du­ris), Une ca­naille et de­mie, Trois Hommes, deux chiens et une lan­gouste ou Ar­rê­tez-moi là ! (l’adap­ta­tion avec Re­da Ka­teb et Léa Dru­cker doit sor­tir cet au­tomne). Ru­sé, fron­deur et hi­la­rant, Le­vi­son sait ma­nier le cy­nisme avec ten­dresse. Avec Ils savent tout de nous, il change de vi­sée. Tou­jours écrit sur le ton de la co­mé­die, le livre s’avance avant tout comme un ro­man d’ac­tion. Qui dé­bute sur une bas­ton, une ra­clée ad­mi­nis­trée par Snowe, flic dans une pe­tite ville du Mi­chi­gan, à un jun­kie qui ve­nait de dé­ro­ber des pi­lules dans une phar­ma­cie. Pile au même mo­ment, il se rend compte que, de­puis une se­maine, il est bi­zar­re­ment « ré­cep­tif » : il lit dans les

• pen­sées des gens. Ce qui lui per­met bien­tôt de de­van­cer dans leurs propres aveux ceux qu’il ar­rête pour vol, pos­ses­sion de ma­ri­jua­na ou ex­cès de vi­tesse. A ve­nir : de meilleures af­fec­ta­tions pour Snowe… et des scènes tor­dantes pour le lec­teur.

Les as du po­lar co­mique (Do­nald West­lake, Carl Hiaa­sen, ou plus ré­cem­ment Duane Swierc­zyns­ki) nous ont bien mon­tré ce que la lit­té­ra­ture peut faire de ce don dans un ro­man à suspense, et Le­vi­son est au ni­veau. Très vite, le ré­cit se dote d’un autre per­son­nage ayant le même pou­voir : Brooks Den­ny, dé­te­nu at­ten­dant la mort dans un cou­loir du même nom. En pri­son, ce­la lui per­met de triom­pher au po­ker. Mais là, il se voit pro­po­ser un marché par une agent du FBI : la faire pro­fi­ter de ce don dans le cadre d’une né­go­cia­tion à l’ONU entre le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral et un pré­sident afri­cain, en échange de la vie sauve. Nous vous lais­sons de­vi­ner ce qui germe dans les pen­sées du pri­son­nier… Le ré­cit prend des airs de course contre la montre où, et c’est un des mé­rites du livre, les per­son­nages se­con­daires prennent au­tant d’im­por­tance que les trois pro­ta­go­nistes pré­sen­tés ci-avant. Avant que cette chasse à l’homme ne se res­serre au­tour des deux té­lé­pathes, qui ar­borent un ta­touage iden­tique…

Sans pos­sé­der la même pro­fon­deur que les co­mé­dies so­ciales de l’au­teur, Ils savent tout de vous est un plai­sir de ro­man d’ac­tion, dou­blé d’un sub­til dé­mi­nage en règle du fli­cage par la vi­déo­sur­veillance. Chez Le­vi­son, c’est bien le cer­veau qui fi­nit par ga­gner…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.