L’ef­fet Pas­teur

L’aca­dé­mi­cien livre une pas­sion­nante bio­gra­phie d’un bour­reau de tra­vail.

Lire - - Sciences - Erik OR­SEN­NA

Né en Franche-Com­té, fils d’un an­cien gro­gnard de Na­po­léon, Louis Pas­teur de­vien­dra l’un des plus grands sa­vants fran­çais. A la fin du

siècle, la terre en­tière lui rend hom­mage. De­puis, les « pas­teu­riens » sont vus comme la crème de la crème du monde mé­di­cal. Rien ne pré­des­ti­nait pour­tant Pas­teur à une telle des­ti­née. Dans le bourg de son en­fance, Ar­bois, son père est tan­neur. Les peaux puent, les dé­chets sont je­tés dans le torrent qui passe. Louis des­sine. On re­marque son ta­lent d’ob­ser­va­tion. Son sé­rieux, aus­si, qui le mè­ne­ra jus­qu’à l’Ecole nor­male, à Paris. Mais plu­tôt que pro­fes­seur, il choi­sit d’être cher­cheur. Toute son exis­tence, il vou­dra soi­gner les ma­la­dies les plus graves. Donc com­prendre leur ori­gine, c’est-à-dire la vie.

Parce qu’il oc­cupe le fau­teuil de Louis Pas­teur à l’Aca­dé­mie fran­çaise, et que son voi­sin, Fran­çois Ja­cob, Prix No­bel de mé­de­cine, s’éton­nait de son igno­rance abys­sale en biologie, le ro­man­cier Erik Or­sen­na s’est at­te­lé à cette bio­gra­phie. Avec brio, l’amou­reux de l’Afrique et de la gram­maire ra­conte un homme qui ne lui res­semble

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.