Toute la nuit de­bout!

Lire - - Jeunesse -

Õun des fan­tasmes ab­so­lus des en­fants se­rait de se re­trou­ver la nuit dans un ma­ga­sin de jouets. Mais après tout, pour­quoi ne pas se faire en­fer­mer ailleurs ? Dans une Žcole, par exemple. Max Du­cos ( Le Mys­tère de la grande dune, 1000 était une foisÉ) ex­plore cette pos­si­bi­litŽ. Achille, son hŽ­ros, est odieux, et, au bout dÕune Žnième b•tise, la ma”tresse lui or­donne de se faire ou­blier. Il y par­vient très bien et fi­nit seul ma”tre des lieux une fois les lu­mières Žteintes. La nar­ra­tion sÕen­cha”ne comme une Žvi­dence : le lec­teur est, lui aus­si, entre les murs de lÕŽ­cole. Achille glisse dans les cou­loirs, fouille les bu­reaux, ouvre lÕar­moire des ob­jets confis­quŽsÉ Jus­quÕˆ ce quÕil tombe nez ˆ nez avec le fils du di­rec­teur. Leur ami­tiŽ in­at­ten­due et leurs b•tises, ˆ la lec­ture, ap­portent le gožt su­crŽ acide de la trans­gres­sion. Cet au­teur illus­tra­teur a le don de peindre des planches four­millant de dŽ­tails et de clins dÕÏil : ob­jets de dŽ­co­ra­tion, car­re­lages, af­fiches aux mursÉ Il va­rie les ca­drages et les angles de vue. Un al­bum de Max Du­cos, cÕest du cinŽ­ma ! Et ce film-lˆ donne en­vie dÕal­ler ˆ lÕŽ­cole. La nuit. R.B.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.