Une iden­ti­té par le vide

Lire - - Bd - Ot­to : l’Homme ré­écrit 72 p., Edi­tions Del­court, 19,50 par

Marc- An­toine Ma­thieu est un grand au­teur, en ce sens qu’on re­con­naît tout de suite sa ma­nière, rien qu’à lui, de jon­gler avec les codes gra­phiques et – plus en­core – nar­ra­tifs. Pour­tant, là, on se de­mande si on ne tient pas son chef-d’oeuvre, exempt de toute gra­tui­té, de toute as­tu­cieuse dé­mons­tra­tion de sa­voir-faire.

Son hé­ros, Ot­to, a quelque chose de l’au­teur, lui qui « de­puis vingt ans avait fa­çon­né une oeuvre pro­li­fique et fas­ci­nante ». Et puis c’est la crise, l’abîme : « La vie fai­sait sou­dain un son ter­ri­ble­ment mat. » « Rien ne mi­roi­te­rait plus dé­sor­mais. » On au­ra no­té qu’on parle ici des sens, les deux sens de la BD. A ce sen­ti­ment de vide suc­cède bien­tôt un trop-plein, ce­lui des do­cu­ments rem­plis­sant à ras bord une malle où ses pa­rents, qui viennent de mou­rir, ont réuni tout ce qu’ils ont pu no­ter – et c’est beau­coup – sur les sept pre­mières an­nées de la vie de leur re­je­ton : « Ot­to com­prit qu’il ve­nait d’hé­ri­ter de lui-même. »

A par­tir de là, in­sen­si­ble­ment, il va re­mon­ter le temps, re­trou­ver les traces de ses pre­mières dé­cou­vertes, de ses pre­miers trau­ma­tismes, et c’est dans ce voyage tem­po­rel qu’on va re­ve­nir à l’es­pace fa­mi­lier à Marc-An­toine Ma­thieu, ses jeux de mi­roirs, ses géo­mé­tries ri­gou­reuses et alam­bi­quées, ses la­by­rinthes in­ex­tri­cables. L’ima­gi­na­tion d’Ot­to s’éteint pe­tit à pe­tit, ab­sor­bée par les do­cu­ments de son pas­sé, jus­qu’à com­po­ser un gi­gan­tesque ré­seau d’une com­plexi­té folle et d’une struc­ture simple, condi­tion sine qua non d’une ré­duc­tion à l’es­sen­tiel, jus­qu’à la trans­pa­rence ab­so­lue d’un être to­ta­le­ment re­la­tif. Vous n’avez pas com­pris ? Pas grave : vous li­rez, vous contem­ple­rez, vous rê­ve­rez, et sans doute à vous-même. Pas­cal Ory

Marc-An­toine Ma­thieu,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.