Vies ma­jus­cules

Les des­tins des ha­bi­tants d’un im­meuble new-yor­kais, de 1980 à 2020, mar­qués par l’ar­ri­vée du si­da et des hips­ters.

Lire - - Roman Français - Tim MUR­PHY

C’est le grand ro­man de New York, ra­con­té d’une ma­nière nou­velle. Tout part d’un lieu bien réel : Ch­ris­to­do­ra House, dans l’East Vil­lage, une tour ré­si­den­tielle éri­gée en 1928, sym­bole de pros­pé­ri­té pro­gres­si­ve­ment dé­lais­sé. Ra­che­té et ré­ha­bi­li­té dans les an­nées 1980, le bâ­ti­ment de­vint un im­meuble de lofts bran­chés pour la pe­tite bour­geoi­sie. Par­tant de ce lieu, de son his­toire et de sa gen­tri­fi­ca­tion, le ro­man ra­conte trente ans de la mé­tro­pole à tra­vers des per­son­nages qui ont tous un rap­port très per­son­nel avec la tour. Comme Ja­red Traum et Milly Hey­man, bo­bos avant l’heure qui, « au bout d’à peu près huit ans, suite à une sé­rie d’évé­ne­ments to­ta­le­ment in­at­ten­dus mais tous liés entre eux », adoptent un or­phe­lin pré­nom­mé Ma­teo. Comme leur voi­sin Hec­tor Villa­nue­va, por­to­ri­cain, jun­kie, an­cien mi­li­tant de la cause ho­mo­sexuelle et de la lutte contre le si­da. Comme quelques autres que nous vous lais­se­rons dé­cou­vrir. Pro­gres­si­ve­ment, Ma­teo se fait le pi­vot de ce patch­work ro­ma­nesque. « Hips­ter du hip-hop » à l’ado­les­cence, de­ve­nu ar­tiste, re­belle, toxi­co­mane, mul­ti­pliant cures et re­chutes, il est han­té par le fan­tôme de sa vraie mère, morte du si­da. Sa quête at­tire à lui les per­son­nages prin­ci­paux comme se­con­daires. Le ro­man est une fic­tion so­cio­lo­gique, aus­si tendre que cy­nique, sur la vie quo­ti­dienne des pro­ta­go­nistes comme sur l’em­bour­geoi­se­ment de New York pen­dant les an­nées 1980 à 2000. L’au­teur, Tim Mur­phy, est du genre ma­li­cieux : il se joue de la chro­no­lo­gie et al­terne les sauts dans l’ave­nir et les re­tours en ar­rière, de 1981 à… 2021. Un moyen sin­gu­lier de suivre les actes de cha­cun, leurs consé­quences, mais aus­si les vi­rages du des­tin. Pous­ser ses per­son­nages dans un fu­tur proche lui per­met de pré­sen­ter sa vi­sion de la so­li­da­ri­té, mais aus­si ses idées sur le trai­te­ment de la ma­la­die. Ici, tout s’im­brique avec sub­ti­li­té : la constel­la­tion de per­son­nages, l’his­toire ré­cente (et fu­ture) de New York, la fa­çon de contex­tua­li­ser des dé­ci­sions mu­ni­ci­pales ou fé­dé­rales (de l’idée d’in­ter­dire la ci­ga­rette dans toute la ville, en 1981, à la ré­forme « Oba­ma­care », en 2010), les ré­fé­rences mu­si­cales (Leo­nard Co­hen, Ma­don­na, les Pixies, Por­ti­shead). Troi­sième ro­man de l’au­teur, mais pre­mier tra­duit en France, L’Im­meuble Ch­ris­to­do­ra est un pa­no­ra­mique à hau­teur de bé­ton, fer­me­ment te­nu par un arc dra­ma­tique de haute vo­lée. Une grande ba­lade dans le chaos et l’émer­veille­ment, avec rage et ten­dresse. Hu­bert Ar­tus

Tim Mur­phy,

HHH L’Im­meuble Ch­ris­to­do­ra (Ch­ris­to­do­ra)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.