FAITES SAU­TER LA BAN­QUISE!

IAN McGUIRE

Lire - - Enquête -

DES BA­LEINES ET DES PHOQUES, UN BA­TEAU PER­DU DANS LES GLACES, UN IDÉALISTE ET

QUELQUES BRUTES ÉPAISSES : tous les ingrédient­s sont réunis pour nour­rir ce grand ro­man d’aven­ture, tel qu’on en lisait pen­dant le XIXe siècle, au temps de Her­man Mel­ville et son Mo­by Dick.

Sur le pont du Vo­lun­teer, un ba­lei­nier en par­tance pour le Grand Nord, Pa­trick Sum­ner croit pou­voir échap­per à sa mau­vaise ré­pu­ta­tion, après son ren­voi de l’ar­mée bri­tan­nique, en em­bar­quant comme mé­de­cin. Mais, très vite, la mort d’un jeune mousse et la vio­lence d’un har­pon­neur, Hen­ry Drax, trans­forment le voyage en en­fer. Ian McGuire af­fec­tionne les dé­tails qui donnent de la chair à cette aven­ture. Il dé­crit les vi­sages des ma­rins à l’heure du mas­sacre des phoques sur la ban­quise, les ruis­seaux de sang, la glace qui se cra­quelle, les té­nèbres in­fi­nies. Mais McGuire ne se contente pas d’une re­cons­ti­tu­tion his­to­rique au cor­deau, il com­pose une épo­pée, lui ajoute du mys­tère, un brin de po­lar, une ré­flexion sur l’hu­ma­ni­té et la so­li­tude. Ses per­son­nages ne sont jamais ca­ri­ca­tu­raux, et ce­lui de Pa­trick Sum­ner, ron­gé par la culpa­bi­li­té et les hor­reurs de la guerre, est un mo­dèle du genre. Dans les eaux du Grand Nord est une oeuvre pleine de bruit et de fu­reur, un opé­ra ba­roque et ef­frayant écrit par un poète dont on lit le pre­mier ro­man tra­duit en fran­çais. C.F.

HHH Dans les eaux du Grand Nord (The North Wa­ter) par Ian McGuire, tra­duit de l’an­glais par Laurent Bu­ry, 312 p., 10/18, 17,90 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.