LOIN DU PA­RA­DIS

Lire - - Enquête - CHUCK PA­LAH­NIUK H.A.

EN 1999, SON FIGHT CLUB ÉTAIT

DE­VE­NU UNE RÉ­FÉ­RENCE POP, dès son adap­ta­tion sur grand écran par Da­vid Fin­cher. De­puis dix-huit ans et en quinze ro­mans, Chuck Pa­lah­niuk a mon­tré une vi­sion du monde aus­si ni­hi­liste que celle de Houel­le­becq, une am­pli­tude ar­tis­tique et cli­nique digne de Da­vid Lynch, et le même cy­nisme lu­dique que John Ken­ne­dy Toole. Tou­jours aus­si pro­vo­quant, il offre ici une suite à Dam­nés, où une ado­les­cente obèse nous par­lait post- mor­tem. Le Pur­ga­toire re­trouve donc Ma­di­son Spen­cer, que Pa­lah­niuk re­met non en scène, mais en voix, et ex­pé­die sur les traces d’un meurtre atroce… qui l’im­plique ! Moins fan­fa­ron que dans ses der­nières li­vrai­sons et donc plus ef­fi­cace, dans un style tou­jours pé­tu­lant, l’Amé­ri­cain com­pose une hy­per­bole où le sca­breux le dis­pute au réa­lisme, le sub­ver­sif au tra­gique, et règle ses comptes avec une so­cié­té fa­na­ti­que­ment ma­té­ria­liste, re­li­gieuse et voyeu­riste. Quelque part entre Tru­man Ca­pote, Twin Peaks et Ste­phen King, ce Pur­ga­toire- là hante les vi­vants que nous sommes. Se­ront-ils par­don­nés?

HHH Le Pur­ga­toire (Doo­med) par Chuck Pa­lah­niuk, tra­duit de l’an­glais (Etats-Unis) par Hé­loïse Es­quié, 400 p., So­na­tine, 20 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.