Re­lire James Bald­win

Lire - - La 25e Heure Du Livre Du Mans -

Dans sa pré­face à la nou­velle édi­tion de Har­lem Quar­tet ( Stock), Alain Ma­ban­ckou avance que James Bald­win n’au­ra pas eu « la sa­tis­fac­tion de consta­ter com­bien les su­jets qu’il avait bras­sés dans ses écrits croisent plus que ja­mais les tur­bu­lences des so­cié­tés ac­tuelles » . De la ba­taille des droits ci­viques à l’ac­cep­ta­tion de l’ho­mo­sexua­li­té en pas­sant par les car­cans de la fa­mille ou de la re­li­gion, l’au­teur noir amé­ri­cain – dont on com­mé­mo­re­ra en dé­cembre les trente ans de la dis­pa­ri­tion – mé­rite d’être re­dé­cou­vert. Les édi­teurs nous en offrent l’ oc­ca­sion avec plu­sieurs ré­édi­tions sa­lu­taires : La Conver­sion (Rivages), Si Beale Street pou­vait par­ler (Stock) et le re­cueil de textes pro­ve­nant de di­verses sources, réunis par Raoul Peck dans I am not your Ne­gro (Ro­bert Laf­font). Où l’on peut lire cette phrase: « Je ne peux pas être pes­si­miste parce que je suis vi­vant. » B.L.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.