Je danse donc je suis

Ce deuxième vo­let du nou­veau cycle ro­ma­nesque de J. M. Coet­zee dé­crit ma­gni­fi­que­ment l’épa­nouis­se­ment d’un en­fant grâce à la danse.

Lire - - Romansétra­ngers - J. M. COET­ZEE

Vivre, c’est ap­prendre à dan­ser sous la pluie, di­sait Sé­nèque. Lit­té­ra­le­ment, comme pour la mé­ta­phore, le pro­verbe au­rait pu être pla­cé en exergue du nou­veau très beau ro­man de J. M. Coet­zee. Avec L’Education de Jé­sus ( qui fait suite à Une en­fance de Jé­sus), le Prix No­bel de lit­té­ra­ture (2003) com­pose ici une fable puis­sante aux ac­cents bi­bliques. Da­vid est un pe­tit gar­çon re­cueilli par un couple his­pa­no­phone par­ti en exil sur les routes d’un pays in­con­nu. L’en­fant est brillant, in­solent d’in­tel­li­gence, pro­vo­ca­teur en diable. Il pose des mil­liers de ques­tions, a ré­ponse à tout et ne cesse de se faire re­mar­quer mal­gré l’in­vo­ca­tion de ses pa­rents d’adop­tion à res­ter dis­cret. Les

• trois fu­gi­tifs s’ins­tallent bien­tôt dans la ville d’Es­trel­la. Après quelques hé­si­ta­tions, Da­vid est fi­na­le­ment ins­crit dans une ins­ti­tu­tion spé­ciale, sorte d’aca­dé­mie de danse où l’on en­seigne une science du mou­ve­ment du corps par les chiffres. Chaque soir, le pe­tit rentre chez lui et re­chigne à ra­con­ter ses jour-

Coet­zee,

HHH

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.