« Em­prunt » ou « em­preint » ?

Lire - - Courrier -

Aux pages 57 et 58 de la re­vue Lire de no­vembre 2017 (n° 460), je re­lève deux fois la confu­sion entre « em­prunt(-e) » et « em­preinte ». L’au­teure des ar­ticles consa­crés pour le pre­mier à La Nuit des bé­guines d’Aline Ki­ner et pour le se­cond à De­mi-tour d’Hé­lène Le­noir confond ma­ni­fes­te­ment les deux termes. Dans les deux cas, il convient d’uti­li­ser le terme « em­preinte » et non pas « em­prunte ». Si je me suis per­mis de vous si­gna­ler ces deux er­reurs, je n’en ap­pré­cie pas moins la re­vue qui me guide sou­vent pour mes achats de livres ! Pierre Mal­let, Saint-Avén

La ré­ponse de Lire. Mal­gré tous nos ef­forts, il nous ar­rive de lais­ser pas­ser des « co­quilles » d’or­tho­graphe que, très sou­vent, nous dé­cou­vrons après pa­ru­tion. Veuillez dès lors nous par­don­ner ces fâ­cheuses er­reurs. A ce titre, dans le pré­sent nu­mé­ro, nous vous don­nons ren­dez-vous dans les nou­velles pages « Langue fran­çaise » de Lire de Bru­no Dewaele, lau­réat de la pre­mière édition des fa­meux Di­cos d’or et qui a ob­te­nu le titre de « cham­pion du monde d’or­tho­graphe fran­co­phone ». Il vous don­ne­ra, entre autres, quelques as­tuces pour évi­ter les confu­sions…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.