Cy­ra­no de Ber­ge­rac par Ed­mond Ros­tand, in­ter­pré­té par les co­mé­diens de la Co­mé­die-Fran­çaise, Fré­meaux & As­so­ciés, 3 CD

Lire - - Livres Audio -

Le cof­fret est à se pro­cu­rer de toute ur­gence. Bien en­ten­du, on connaît Cy­ra­no de Ber­ge­rac : « Je vous dois d’avoir eu, tout au moins, une amie./Grâce à vous une robe a pas­sé dans ma vie. » On l’a lu, on l’a vu au théâtre ou au ci­né­ma, on se sou­vient de Da­niel So­ra­no, de Gérard De­par­dieu, de Michel Vuiller­moz, de Jacques We­ber… Mais l’en­re­gis­tre­ment que réa­li­sa Pierre Hie­gel en 1955 a quelque chose d’unique. Sans doute a-t-il été re­mas­té­ri­sé pour que le son soit d’une aus­si belle qua­li­té. L’es­sen­tiel est bien sûr ailleurs, dans l’in­ter­pré­ta­tion épous­tou­flante de Cy­ra­no par Jean-Paul Co­que­lin. Pierre Hie­gel écri­vait à son su­jet : « Au disque, il se­ra mieux qu’une sur­prise, une ré­vé­la­tion. »

Pour pro­fi­ter plei­ne­ment de cet en­re­gis­tre­ment, du gé­nie de la pièce, de sa langue, de la ri­chesse de ses rimes, de l’im­mense pa­lette des émo­tions qui, dans le der­nier acte, nous tirent tou­jours des larmes, il faut, après avoir pla­cé le pre­mier CD dans le lec­teur de notre or­di­na­teur, après avoir mis le casque sur nos oreilles pour que les voix, avec leur jeu, nous par­viennent jusque dans la gorge, al­ler cher­cher le texte sur In­ter­net ou dans notre bibliothèque. Lire en écou­tant pa­reille in­ter­pré­ta­tion, quel bon­heur !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.