Les maux de Hur­levent

De­nise LE DAN­TEC Une biographie riche et aus­tère d’Emi­ly Brontë, sous l’égide de son ob­ses­sion pour la mort.

Lire - - Littéraire Histoire - Bap­tiste Li­ger

L’ exis­tence d’un in­di­vi­du trouve par­fois sa meilleure ex­pres­sion dans ses fu­né­railles. Lors des ob­sèques d’Emi­ly Brontë, en dé­cembre 1848, on a pu aper­ce­voir Kee­per, son chien, pé­né­trer dans l’église avec le cor­tège. Au re­tour, l’ani­mal « se cou­cha de­vant la porte de la chambre d’Emi­ly et y de­meu­ra plu­sieurs jours du­rant, gé­mis­sant ». Il dé­cé­de­ra trois ans plus tard et se­ra en­ter­ré dans le jar­din fa­mi­lial. « Forte de la cer­ti­tude mor­telle de l’être hu­main » – et de toute bête, à l’image de Kee­per –, Emi­ly Brontë avait bien com­pris que « le plus dif­fi­cile n’est pas de de­voir mou­rir, mais de nous faire mor­tel et, par là, de don­ner à ce que nous fai­sons sens et vé­ri­té ». Tel est l’axe choi­si par De­nise Le Dan­tec pour évo­quer le des­tin de l’au­teure des Hauts de Hur­levent, dans une biographie plu­tôt aus­tère – un ton qui sied à son su­jet. Pa­ru ini­tia­le­ment en 1995 (sous un autre titre), Emi­ly Brontë, une vie re­vient sur tous les grands épi­sodes de l’exis­tence de cette fille des landes du nord de l’An­gle­terre, qui eut très tôt conscience de la briè­ve­té de son pas­sage sur Terre (elle est morte à 30 ans de la tu­ber­cu­lose). Il est évi­dem­ment ici ques­tion de ses re­la­tions com­plexes avec ses soeurs écri­vaines Char­lotte et Anne (mais aus­si avec les autres membres de sa fa­mille), du royaume ima­gi­naire de Gon­dal et de la déses­pé­rance de son frère Bran­well. On y trou­ve­ra éga­le­ment des élé­ments sur sa pro­duc­tion poé­tique, sur l’in­fluence de Lord By­ron, sur son re­fus de de­ve­nir une femme ou sur sa pas­sion pour les ani­maux. Si l’on peut re­gret­ter le re­cours aux dia­logues fic­tion­nels – pro­cé­dé nar­ra­tif un peu trop ar­ti­fi­ciel –, le tra­vail de De­nise Le Dan­tec se ré­vèle riche et sé­rieux, n’ou­bliant pas que « tout vé­ri­table écrivain se tourne vers les ques­tions fon­da­men­tales ». À sa­voir : « Où com­mence l’exis­tence ? Où fi­nit-elle ? »

Emi­ly Brontë, une vie par De­nise Le Dan­tec, 320 p., Écri­ture, 20 € À no­ter la ré­édi­tion de dif­fé­rents titres des soeurs Brontë à L’Ar­chi­pel, dans la col­lec­tion Ar­chi­poche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.