KOURSK. L’ÉTÉ OÙ STALINE A VAIN­CU HIT­LER, 5 JUILLET-23 AOÛT 1943

par Ni­co­las Pon­tic, 306 p., Tex­to, 9, 50 €

Lire - - Dossier Spécial - Marc Ri­glet

Fut-ce « la plus

grande ba­taille de chars de l’His­toire » ? Le choc, en tout cas, fut for­mi­dable. Cô­té al­le­mand, près de sept cent mille hommes et trois mille chars ; cô­té russe, au­tant de chars et près du double de sol­dats. L’en­jeu ? Pour le Reich, ré­duire le saillant – pointe avan­cée du front – de Koursk en Ukraine orien­tale et, sur­tout, re­prendre l’of­fen­sive après le dé­sastre de Sta­lin­grad. Pour l’URSS, dé­mon­trer sa ca­pa­ci­té à en­rayer une opé­ra­tion de Blitz­krieg et d’en­cer­cle­ment, dans la­quelle les Al­le­mands sont pas­sés maîtres de­puis les cam­pagnes de Po­logne et de France. Cet été-là, les Russes vont éprou­ver et prou­ver leur su­pé­rio­ri­té dé­fen­sive. De sorte que la ma­noeuvre de von Man­stein, consis­tant à ten­ter de prendre en te­naille, par le nord et par le sud, le saillant de Koursk, échoue­ra et, avec elle, la ten­ta­tive al­le­mande de re­prendre l’of­fen­sive à l’est. La Se­conde Guerre mon­diale s’est donc ga­gnée deux fois : à Sta­lin­grad et à Koursk.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.