BD

De Pa­ris à New York, Ma­de­leine traînent ses mys­tères et ses amours dé­cues dans une am­biance d’après-guerre.

Lire - - Contents - Pas­cal Ory

Ti­mo­thée de Fombelle est un vé­ri­table écrivain. Il a un ton bien à lui, mê­lant le gé­nie propre des films noirs amé­ri­cains de la grande époque à la tra­gé­die grecque, le tout struc­tu­ré par d’in­ces­sants re­tours en ar­rière. Dans Gra­mer­cy Park, une his­toire d’amour, de mort et de ré­demp­tion s’étend de la Li­bé­ra­tion jus­qu’à un mo­ment de grâce, dix ans plus tard, sur les toits de l’Opé­ra de Pa­ris, au mi­lieu des ruches. On se dé­lecte alors d’échanges ju­teux, comme ce­lui-ci, entre deux po­li­ciers sai­sis en train de s’en­nuyer en planque automobile : « Mon père vou­lait que je sois dans la ma­rine. Et vous, ins­pec­teur ? Ils disent que vous avez es­sayé le ci­né­ma. — Ils disent des choses, oui. — Et c’est vrai ? — Il y en a même un qui dit que j’ai flin­gué un gars qui me po­sait une ques­tion à la con. » Puis l’on s’émeut de­vant le por­trait d’une jeune femme ro­man­tique, flouée par l’homme au­quel elle a tout sa­cri­fié, et qui n’a qu’un seul but dans la vie : trou­ver « la conso­la­tion ».

La quête de cette conso­la­tion, c’est tout le sens du film noir que nous ra­conte Fombelle, bien ai­dé par le ta­lent de Chris­tian Cailleaux, dont les per­son­nages taillés à la serpe, ra­me­nés à l’es­sen­tiel, s’im­posent au lec­teur. Face à l’hé­roïne, an­cienne du bal­let de l’Opé­ra, dé­chue par amour mais dont la lé­gè­re­té plane sur Gra­mer­cy Park (« Je re­garde l’hu­ma­ni­té comme une ruche, avec ses ser­vi­tudes et ses mys­tères. Je plane au-des­sus de l’es­saim »), se dresse la fi­gure trou­blante d’un caïd de la Ma­fia. L’homme est un grand Noir im­pas­sible, en­fer­mé dans la so­li­tude d’un pou­voir ab­so­lu en même temps que dé­ri­soire, puis­qu’il ne lui per­met ni de gar­der sa femme ni de gar­der sa fille. C’est là que ce conte sub­ti­le­ment dés­équi­li­bré tourne à la tra­gé­die grecque, à ce­ci près que la fin voit les abeilles et la danse, le fé­mi­nin et l’aé­rien, triom­pher de la fa­ta­li­té et du sang.

Gra­mer­cy Park par Ti­mo­thée de Fombelle et Chris­tian Cailleaux(des­sin), 104 p., Gal­li­mard, 20 E

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.