MA­GA­ZINE

Lire - - Contents - Ilan Ferry

Comment fa­brique-t-on une icône ? Telle est la ques­tion po­sée en creux par Pla­tine (Actes Sud), ro­man qui re­trace la vie mé­con­nue de l’ac­trice Jean Har­low, sur­nom­mée « la bombe pla­tine ». Vé­ri­table sex-sym­bol, elle a joué, entre autres, dans Scar­face de Hawks, La Belle de Sai­gon de Fle­ming, et, bien sûr, La Blonde

pla­tine de Frank Ca­pra. Celle qui au­ra fait les beaux jours de la MGM entre 1932 et 1937 fut fau­chée par la maladie en pleine gloire, à l’âge de 27 ans. D’abord en­gon­cé dans un style ana­ly­tique – qui le des­sert et alour­dit quelque peu son pro­pos –, le livre de Ré­gine De­tam­bel se fait dans un se­cond temps plus in­time, sonde l’âme de son hé­roïne comme les hommes n’ont ces­sé de son­der sa poi­trine. De la re­la­tion fu­sion­nelle avec une mère adepte de la Science chré­tienne aux rap­ports des­truc­teurs (aux sens propre et fi­gu­ré) qu’elle en­tre­te­nait avec les hommes et en par­ti­cu­lier son beau-père, mi-in­ces­tueux mi-proxé­nète, c’est une vie bri­sée, broyée par les feux ar­dents de la rampe, que De­tam­bel nous conte. Mais au-de­là de son ca­rac­tère sul­fu­reux, Pla­tine dé­crit aus­si un com­bat : ce­lui d’une femme dé­si­rant re­prendre le contrôle de son corps, ac­ca­pa­ré par les stu­dios et par des hommes qui n’au­ront de cesse de vou­loir le re­mo­de­ler, se l’ap­pro­prier pour mieux en faire l’ob­jet et non le su­jet de leurs convoi­tises. À tra­vers Jean Har­low, l’au­teure dé­peint éga­le­ment une so­cié­té ma­chiste, ob­sé­dée par l’image et en­core han­tée par la crise de 1929. L’em­pa­thie face au dé­sir ou l’étrange im­bri­ca­tion de ces deux sen­ti­ments, voi­là ce qui donne toute sa force à ce por­trait char­nel, fa­rou­che­ment fé­mi­niste, mais qui ne cède ja­mais aux si­rènes du dis­cours pur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.