Red Spar­row

Lire - - De L’écrit À L’écran -

de Fran­cis La­wrence

Do­mi­ni­ka ( Je n n i f e r La­wrence) rê­vait d’être une dan­seuse étoile du Bol­choï. Elle l’a été, briè­ve­ment, avant qu’un ac­ci­dent ne brise sa car­rière. Par l’in­ter­mé­diaire de son oncle (Mat­thias Schoe­naerts), elle en em­bras­se­ra une autre : celle d’une es­pionne prête à tout pour son pays, y com­pris à payer de son corps. Mais sa mis­sion – celle de re­trou­ver un agent de la CIA in­fil­tré – se­ra plus com­plexe que pré­vu. Ti­ré d’un best-sel­ler ef­fi­cace de Ja­son Mat­thews (dis­po­nible en poche chez Points), Red Spar­row joue la carte du thril­ler d’es­pion­nage, dont on ne peut nier l’épais­seur ro­ma­nesque. Tou­te­fois, le film de Fran­cis La­wrence est gre­vé par sa vi­sion ca­ri­ca­tu­rale de la bru­ta­li­té de l’Est (l’ac­cent russe des co­mé­diens par­lant an­glais n’ar­range rien). Sur­tout, il se com­plaît dans une vio­lence digne des na­nars sa­diques ita­liens des an­nées 1970. Ma­len­ten­du cultu­rel ? (En salles le 4 avril)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.