LA DÉSO­BÉIS­SANCE

(De­so­be­dience) par Nao­mi Al­der­man, tra­duit de l’an­glais (Royaume-Uni) par Hé­lène Pa­pot, 336 p., Le Livre de Poche, 7,90

Lire - - Dossier Spécial - G.M.

Comment as­su­mer son ho­mo­sexua­li­té dans un mi­lieu juif or­tho­doxe ? C’est la ques­tion qu’ex­plore Nao­mi Al­der­man dans son re­mar­quable pre­mier ro­man, adap­té ce mois de juin au ci­né­ma avec, à l’af­fiche, Ra­chel Weisz et Ra­chel McA­dams. La Déso­béis­sance ra­conte le re­tour au ber­cail de Ro­nit. Ca­ri­ca­ture de la jeune et jo­lie New-Yor­kaise, un job dans la haute fi­nance et une col­lec­tion d’amants et d’amantes. La mort de son père, un émi­nent rab­bin, l’oblige à re­ve­nir à Hen­don, quar­tier de Londres où elle a gran­di. La com­mu­nau­té ac­cueille comme un ov­ni cette femme qui fume, porte une jupe fen­due, veut faire la bise aux hommes et choque en s’in­ven­tant une épouse. Une seule per­sonne dans l’as­sem­blée semble l’en­vier : Es­ti, l’amie d’en­fance, que Ro­nit n’au­rait ja­mais ima­gi­née avec un homme. Un ro­man com­plexe, sub­til, sur ce qu’il y a de pa­ra­doxa­le­ment étouf­fant et ré­con­for­tant à vivre dans une com­mu­nau­té re­li­gieuse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.