EXIT WEST DE Moh­sin HAMID

Lire - - Extrait - Hu­bert Ar­tus

SON AC­TION SE DÉ­ROULE AU­JOURD’HUI... ET DE­MAIN.

Le ro­man s’ouvre par la des­crip­tion d’une ville orien­tale « ayant connu un af­flux mas­sif de ré­fu­giés mais en­core re­la­ti­ve­ment pa­ci­fique, ou du moins pas en­core en état de

guerre ou­verte ». Saïd et Na­dia s’y ren­contrent, deux jeunes tour­te­reaux is­sus de la middle

class – lui tra­vaille dans la pu­bli­ci­té, elle, dans les as­su­rances –, contraints à l’exil. Dans un camp de ré­fu­giés à My­ko­nos, dans un squat de mi­grants à Londres, en Ca­li­for­nie et ailleurs…

SON CONSTAT HU­MAIN EST AC­TUEL ET UNIVERSEL.

Al­ter­nant réa­li­té et fic­tion, le Bri­tan­nique d’ori­gine pa­kis­ta­naise, Moh­sin Hamid, ima­gine no­tam­ment une ca­pi­tale an­glaise som­brant dans des rixes entre « na­ti­vistes » et exi­lés, écho à peine voi­lé aux drames de Ca­lais ou de Lam­pe­du­sa. Exit West peut ain­si être lu comme un conte tra­gique sur le sort de tous les ré­fu­giés. Mais il s’agit aus­si d’une poi­gnante his­toire d’amour, qui dé­passe toutes les contin­gences.

EXIT WEST PROLONGE LA RÉ­FLEXION DE L’AU­TEUR SUR LA MON­DIA­LI­SA­TION.

Dans ses pré­cé­dents ro­mans, Hamid avait bros­sé un por­trait au vi­triol des nou­veaux riches du Sud-Est asia­tique, ou avait lais­sé la pa­role à un Pa­kis­ta­nais par­fai­te­ment in­té­gré à la so­cié­té amé­ri­caine pré-11-Septembre. Conte tra­gi­co-réa­liste, Exit West s’ancre to­ta­le­ment dans l’oeuvre de cet au­teur qui scrute les mu­ta­tions du monde, aus­si bien au ni­veau so­cié­tal qu’à l’échelle des in­di­vi­dus.

HHHII Exit West (Id.) par Moh­sin Hamid, tra­duit de l’an­glais (Pa­kis­tan) par Ber­nard Co­hen, 208 p., Gras­set, 19 E

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.