SONGE À LA DOU­CEUR

par Clé­men­tine Beau­vais, 224 p., Seuil/Points, 7,40 €. En li­brai­rie le 7 juin.

Lire - - Dossier Spécial - Ra­phaële Botte

Un texte en vers, de la ma­lice, de l’hu­mour, du rythme… Le ro­man Songe à la dou­ceur re­vi­site Eu­gène Oné­guine de Pou­ch­kine. Eu­gène ac­com­pagne son ami Lens­ki chez sa pe­tite amie Ol­ga. Eu­gène ren­contre alors Ta­tia­na, la pe­tite soeur d’Ol­ga. Le coeur de Ta­tia­na s’em­balle, mais Eu­gène la re­jette et un drame met fin à tout es­poir. Dix ans plus tard, ils tombent nez à nez dans le mé­tro… Eu­gène veut la re­con­qué­rir, mais y par­vien­dra- t- il ? Clé­men­tine Beau­vais est la cho­ré­graphe d’une folle danse amou­reuse et s’amuse à jon­gler avec le clas­si­cisme et la mo­der­ni­té. L’au­teure des Pe­tites Reines (dé­si­gné « meilleur ro­man jeunesse » par la ré­dac­tion de Lire en 2015) confirme son ta­lent à em­por­ter ses lecteurs dans une his­toire am­bi­tieuse.Le livre sort en poche dans une col­lec­tion qui ne dis­tingue pas la lit­té­ra­ture jeunesse… Les grandes his­toires n’ont au­cune li­mite d’âge !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.