Li­ber­té d’ex­pres­sion

Lire - - Courrier -

Abon­né à Lire, et en ap­pré­ciant le conte­nu, même si je ne suis pas tou­jours d’ac­cord, je me pose la ques­tion sui­vante : est-ce pour mon­trer la bê­tise (res­tons po­li !) et l’in­to­lé­rance de cer­tains de nos conci­toyens que vous avez in­sé­ré dans le courrier des lecteurs la lettre « Contre Luc Ferry » de M. Jean-Phi­lippe Grillet ? Dé­ci­dé­ment, « l’af­faire Maur­ras » (que je n’ap­pré­cie pas par­ti­cu­liè­re­ment !) fait des pe­tits ! Pour­quoi, dès lors, de­vrais-je ac­cep­ter l’in­ter­ven­tion de Da­nièle Sal­le­nave, dont j’ai beau­coup ap­pré­cié cer­tains ouvrages, mais dont je n’aime pas du tout les prises de po­si­tion po­li­tiques et phi­lo­so­phiques ? Vive la li­ber­té d’ex­pres­sion, même si les idées dé­fen­dues ne cor­res­pondent pas for­cé­ment aux nôtres. Con­ti­nuez à nous faire faire des découverte­s. Mer­ci. Jacques Pier­ron

Ex­trait édi­fiant : « Elle [ Han­nah Arendt] a dé­ci­dé d’em­blée de pla­quer les sché­mas de pen­sée de son maître et amant, Hei­deg­ger, sur l’es­sence du na­zisme. » Cette phrase m’a ré­vol­tée ! Pour Luc Ferry, Han­nah Arendt, n’étant qu’une femme, ne pou­vait avoir une pen­sée per­son­nelle. Jus­qu’à quand de­vrons-nous sup­por­ter de tels pro­pos ? Et la di­rec­tion de Lire ne de­vrait-elle pas évi­ter de pu­blier de tels phi­lo­sophes ?

Une femme, Anne-Ma­rie Bor­di­go­ni

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.