ROMANCE

AJ PEARCE – An­na PREMOLI Entre le Londres d’hier et le New York d’au­jourd’hui, deux ro­mans mettent en scène des hé­roïnes qui voient leurs pro­jets pro­fes­sion­nels ou sen­ti­men­taux prendre une di­rec­tion in­at­ten­due.

Lire - - Sumario - Ma­rie Le­che­va­lier

Londres, 1941. Em­my a un rêve : de­ve­nir re­por­ter de guerre. Lorsque la jeune An­glaise est em­bau­chée par un groupe de presse, tous les es­poirs sont per­mis. Elle de­vient alors as­sis­tante de la ré­dac­trice en chef d’un ma­ga­zine fé­mi­nin pour sa ru­brique « Mrs Bird vous ré­pond ». Cette femme ca­rac­té­rielle conseille ses lec­trices sur des su­jets ano­dins et re­fuse d’ai­der celles qui déses­pèrent, vic­times elles aus­si de la guerre. Ré­vol­tée, Em­my dé­cide de sou­te­nir ses com­pa­triotes en dé­tresse et en­tame des cor­res­pon­dances se­crètes, s’en­ga­geant dans sa propre ré­sis­tance. Et ce, mal­gré les pri­va­tions et les dés­illu­sions per­son­nelles…

Chère Mrs Bird est une romance à plu­sieurs fa­cettes : fic­tion his­to­rique, ro­man fé­mi­nin et épis­to­laire. L’An­glaise AJ Pearce plonge le lec­teur dans cette époque ter­rible, où le charme bri­tan­nique, bien que cruel­le­ment vio­len­té par l’His­toire, de­meure in­ébran­lable.

TROP PAR­FAIT

New York, de nos jours. Jor­dan sou­haite réa­li­ser le coup du siècle : épou­ser un riche mé­de­cin ! La jo­lie blonde fau­chée, fraî­che­ment dé­bar­quée de pro­vince, se fait donc em­bau­cher dans la ca­fé­té­ria si­tuée en face de l’hô­pi­tal le plus pres­ti­gieux de New York. Lors d’un ser­vice, elle s’éva­nouit et re­prend ses es­prits dans les bras d’un client, qui est jus­te­ment un sé­dui­sant jeune doc­teur ! Tou­te­fois, ce der­nier, trop par­fait à son goût, pour­rait bien com­pro­mettre ses pro­jets… Avec Pas fa­cile d’être une fille fa­cile, An­na Premoli s’est ins­pi­rée des condi­tions de vie de fa­milles amé­ri­caines, pri­vées de cou­ver­tures so­ciales. Si les re­bon­dis­se­ments sont ici sans sur­prise, les si­tua­tions ro­cam­bo­lesques prêtent heu­reu­se­ment à sou­rire. Le ton dé­ca­lé et le cu­lot de l’hé­roïne masquent une per­son­na­li­té at­ta­chante, au coeur de bat­tante. Et on aime ça !

AJ Pearce

Chère Mrs Bird (Dear Mrs Bird) par AJ Pearce, tra­duit de l’an­glais (Royaume-Uni) par Roxane Azi­mi, 360 p., Bel­fond, 21E Pas fa­cile d’être une fille fa­cile (Un im­pre­vis­to chia­ma­to amore) par An­na Premoli, tra­duit de l’ita­lien par Alexan­dra Tes­sier, 256 p., J’ai Lu, 12,90 E. En li­brai­rie le 16 mai.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.