Fait divers

Lire - - COURRIER DES LECTEURS -

Pru­dent tu res­te­ras quand il te pren­dra l’en­vie de don­ner des le­çons de sé­man­tique à la nou­velle gé­né­ra­tion. Et pour­tant, re­gar­dez, écou­tez : le « en fait » est « en fête ». Dans la bouche des jeunes gens, pas une seule des­crip­tion, ex­pli­ca­tion qui ne soient par­se­mées, in­fec­tées de « en fait ». Quelques phrases et vous re­trou­vez cinq, six ou sept « en fait » ! En fait, pre­nez le temps d’écou­ter ce phé­no­mène. Vos proches, jeunes, la té­lé­vi­sion… Plein de « en fait » ! Du coq à l’âne, qu’at­ten­dez-vous pour cé­lé­brer Pierre Rau­fast ?

Fran­çois Tes­tut

La ré­ponse de Lire.

Tic de lan­gage contem­po­rain ou pas, nous pren­drons dé­sor­mais garde lorsque sur­gi­ra ce mot dans les conver­sa­tions. En fait (par­don, dif­fi­cile de résister !), nous avons aus­si pro­fi­té de votre mes­sage pour re­com­man­der le der­nier ou­vrage de Pierre Rau­fast, pa­ru dé­but no­vembre et in­ti­tu­lé Ha­be­mus pi­ra­tam (Al­ma).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.